Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Réinsertion

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 14-11-2011 08:12
Lu: 695 fois


JUSTICE - DETENTION - REINSERTION

Installé lundi 30 janvier 2006, le comité interministériel de coordination des activités de rééducation et de réinsertion sociale des détenus est composé de 21 membres nommés pour une durée de quatre ans.
L'installation de ce comité, présidé par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, vient en application des dispositions de l'article 21 de la loi relative à l'organisation pénitentiaire et de réinsertion sociale des détenus parue en février 2005.
Il est composé de représentants de plusieurs ministères et peut faire appel, pour les besoins de ses travaux, aux représentants de la Commission nationale consultative pour la promotion des droits de l'homme (Cncppdh), du Croissant -Rouge algérien , ainsi que de toutes les associations nationales activant dans le domaine de la réinsertion sociale des délinquants.
Le Comité est chargé de coordonner l'action des départements ministériels et autres organes contribuant à la réinsertion sociale des détenus et de proposer toutes les mesures susceptibles d'améliorer les méthodes de la rééducation et de la réinsertion.
Le Comité participe également à l'élaboration des programmes post-pénaux des détenus après leur libération, d'évaluer périodiquement les actions menées en matière d'emploi dans les chantiers extérieurs et en semi-liberté et d'évaluer la situation des établissements en milieu ouvert et du régime de la libération conditionnelle et faire toute proposition en la matière.
Il a, par ailleurs, la mission de proposer et d'encourager toute action de recherche scientifique ayant pour objectif la lutte contre la criminalité, de proposer des activités culturelles et actions médiatiques tendant à la lutte contre la délinquance et des mesures susceptibles d'améliorer les actions de détention dans les établissements pénitentiaires.
Le Comité se réunit en session ordinaire une fois par semestre et peut se réunir en session extraordinaire à l'initiative de son président ou sur demande des deux tiers de ses membres.

Note: - Entre début février 2005 jusqu'à la fin du premier semestre 2011, 13 878 détenus ont  bénéficié de la liberté conditionnelle,  2 561 de la semi-liberté et 25 310 de l'autorisation de sortie.

Au total , 5430 détenus ont bénéficié des différents programmes de réinsertion après leur mise en liberté  et ce, en collaboration avec les différentes autres institutions.