Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Présentation

Ce n'est pas la première banque d'informations documentaires sur l’Algérie et les annuaires et autres guides, ainsi que les sites et autres blogs électroniques ont fleuri ces dernières années. Même les éditeurs étrangers s'y sont mis , sachant pertinemment que le marché algérien et celui des personnes étrangères concernées par l'Algérie (hommes d‘affaires, diplomates, journalistes, touristes…) sont porteurs.

Mais, les documents produits, d'ailleurs de bonne facture, ont péché, pour bien d'entre-eux, par leur côté circonstanciel ou conjoncturel, et résolument commercial. Cela fait qu'il n'y a pas une démarche continue, c'est- à –dire inscrite dans la perspective d' une édition actualisée, permettant à tout un chacun de revenir en arrière, de faire des comparaisons, et de mieux informer, en "temps réel", le lecteur.

Pour l'instant, le terrain reste encore quasi-vierge, avec une Communication de l'Etat et des entreprises loin d'être suffisante, aussi bien pour les fonctionnaires et les cadres que pour le citoyen .

Avec une presse écrite (dont les agences de presse) qui fait "ce qu'il faut, comme elle peut" avec ce qu'elle arrive difficilement à collecter, mais qui reste néanmoins trop liée à l'actualité du jour ou de la semaine, un contenu chassant rapidement l'autre.

C'est un peu pour combler les "manques" d'une information documentaire intéressant tous les publics et tous les âges, d'ici et d'ailleurs, une information d'actualité ( annuelle et/ou continuelle), que l'idée d'un site documentaire généraliste ouvert à tous, , , embrassant tous les secteurs d’activités nationales, a germé et fleuri. On ne promet pas d’exister demain ou dans une année; la banque existe déjà….. portée par un rêve de plusieurs décennies et grâce à un travail entamé, en Algérie, depuis déjà 2002… Et, même bien avant. Le site est gratuit et il est ouvert aux collaborations (études, enquêtes, analyses, reportages....)

Belkacem AHCENE-DJABALLAH
Alger, janvier 2005