Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Prisons

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 11-07-2011 18:36
Lu: 662 fois


JUSTICE - DETENTION - PRISONS

Fin 2004, la population carcérale a atteint 38 220 détenus (42 000 en octobre 2005). Le nombre des établissements, 127, n'a pas connu de changements.
54% des incarcérés sont répartis à travers 75 établissements datant de l'époque coloniale dont 59 ont été construits avant 1900 et 36 entre 1900 et 1962, en majorité au coeur des grandes villes.
L'Algérie indépendante a édifié 33 centres dits de prévention, d'une capacité d'accueil très restreinte (pas plus de 100 places). L'espace vital de chaque détenu se trouve donc assez réduit (une moyenne de 1,86 m2 alors qu'en Europe la moyenne est de 12,2m2 pour chaque détenu).
Sur les 38 220 détenus, il y a 622 femmes et 585 mineurs. Ceci aggrave le problème du surpeuplement qui entraîne des "cohabitations"dangereuses. D'autant que 13% des incarcérés sont dans l'attente de leur procès, alors que dans la frange des condamnés définitifs , 40% au moins ne sont pas à leur premier séjour en prison.
Le manque de personnel médical se fait cruellemnt ressentir. 175 praticiens assurent le suivi médical …des 38 000 détenus.
Notes : - Le plan quinquennal de la chancellerie prévoit la construction de 42 pénitenciers d'une capacité de 36 000 places à l'horizon 2009. La réalisation de ces infrastructures aboutira à la fermeture des plus anciennes, dont Serkadji au centre d'Alger.
- Début 2007, la population carcérale à l'échelle nationale, dans les 127 établissements pénitentiaires , est estimée à 55 000 détenus, toutes catégories confondues (45 000 début 2006) . La population carcérale féminine compte 822 femmes, dont l'effectiif le plus élevé comprend des individus dont la tranche d'âge se situe entre 18 et 30 ans.
Début 2007, le personnel du secteur pénitentiaire, tous grades confondus, est de 14 311 fonctionnaires
Le corps médical et paramédical est de 1 093
Le nombre d'enseignants est de 133
Le nombre d'imams et mourchidine est de 186

- Dimanche 14 décembre 2008, la presse rapportait que le CNCPPDH avait remis , au Président de la République , son rapport sur la situation dans les   34 prisons  visitées durant la période comprise entre août 2007 et août 2008, en Algérie. Il est "accablant " et les prisons algériennes sont "hors normes". Ainsi, celle d'El Harrach, construite en 1910 avec une capacité de 1 800 détenus accueille, en août 2007, le jour de la visite, 3 822 prisonniers dont 157 femmes, 32 mineurs et 60 étrangers. Celle de Blida , construite en 1836 ne dispose pas de périmètre de sécurité et prévue pour un maximum de 90 personnes, abritait 1 043 détenus dont 17 mineurs.Celle de Serkadji, contruite pour 800 détenus en accueille 1 442. Celle de Boufarik, prévue pour 90 détenus, abrite 180 persones...