Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Terrorisme

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 20-07-2008 17:40
Lu: 767 fois


Extraits d'une conférence de presse du Président du Cncppdh, et président de la Commission ad hoc sur les disparus (12-4-205, Forum d'El Youm)
Véritable drame national, les disparitions sont un épiphénomène ayant accompagné le terrorisme . Celles-ci se sont beaucoup plus accrues dans les années 1994, 1995 et 1996.
L'Etat était, du temps de la décennie 90, le premier disparu. Il s'en est suivi un véritable chaos parce que les chaînes de commandement se sont rompues.
Les dépassements qui ont été commis l'ont été par des agents de l'Etat à titre personnel et individuel et ils sont à l'origine des disparitions qui s'élèvent à 6 146
Autres dépassements : la prolongation de la garde à vue qui, de 12 jours est allée jusqu'à 6 mois
Les institutions étatiques n'ont aucune responsabilité dans les disparitions.
Plus de 3300 corps sont enterrées sous X.
Plus de 77% des familles ont accepté d'être indemnisées conformément à un barême bien déterminé, tout en exigeant que toute la vérité soit connue sur la question des disparus

Note: - Mercredi 7 décembre 2005, le président de la Cncppdh s'exprimant à la radio, affirmait que sur les 6 146 disparus, "la moitié sont des faux disparus. 50% de ces cas, c'est-à-dire au moins 3 000 personnes disparues sont des personnes qui ont rejoint le maquis et qui y sont mortes par la suite ou des personnes qui se trouvent cachées à l'étranger".