Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Onu - Conseil des droits de l'homme

Date de création: 20-07-2008 17:55
Dernière mise à jour: 20-07-2008 17:55
Lu: 694 fois


L’Algérie a été élue, mardi 9 mai 2006, en compagnie de 46 autres pays, au premier tour de l’élection du nouveau Conseil des droits de l’homme de l’Onu, par l’Assemblée générale.

Les 13 sièges réservés  au groupe régional  Afrique sont revenus, outre l’Algérie, à l’Afrique du Sud, le Cameroun, Djibouti, le Gabon,  le Ghana, le Mali, l’Ile Maurice, le Maroc, le Nigéria, le Sénégal, la Tunisie et la Zambie.

Concernant les 13 sièges réservés à l’Asie, on retrouve l’Arabie Saoudite, Bahrein, le Bangladesh, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, la Jordanie, la Malaisie, le Pakistan, les Philippines et le Sri Lanka.

Pour le groupe Amérique latine et Caraibes, les 8 sièges ont été réservés à l’Argentine, le Brésil, Cuba, l’Equateur, le Guatemala, le Mexique, le Pérou et l’Uruguay.

Les 7 sièges réseervés à l’Europe occidentale et autres  sont revenus à l’Allemagne, au Canada, à la Finlande, à la France, aux Pays-Bas , au Royaume Uni et à la Suisse.

Quant au groupe d’Europe de l’Est, il comprend 6 pays : L’Azerbaidjan, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie et l’Ukraine.

Pour être élu, un pays candidat doit recueillir au moins 96 voix parmi les 191 membres que compte l’Ag de l’Onu.

Quelque 64 Etats membres étaient candidats.

C’est une résolution adoptée le 15 mars 2006 par l’Ag qui a décidé d’instituer le Conseil des droits de l‘homme, siègeant à Genève, en remplacement de la Commission des droits de l’homme, en tant qu’organe subsidiaire de l’Ag.

Le nouvel organe a  commencé ses travaux mi- juin 2006, « pour promouvoir et défendre le respect de toutes les libertés fondamentales pour tous ». Le 21 juin, d’ailleurs, le ministre algérien des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, présent à la 1ère session (ouverte le 19 juin ),  s’y était exprimé lors  d’une intervention.

Parmi les critères établis pour devenir membre du Conseil, figurent la situation des droits de l’homme dans le pays, l’état des réformes des institutions législatives  et la disponibilité du pays à se soumettre à un examen de ses performances en matière de droits de l’homme.

Notes : - Le Conseil se réunit au moins trois fois par an pour un total d’au moins dix semaines, contre une seule session de six semaines pour l’ancienne commission.

- Le Conseil comprend aussi des Ong à l’instar d’Amnesty international, la Fidh, Human watch rights …

- Les Etats Unis d’Amérique ont décidé de ne pas participer au Conseil durant le premier mandat d’une année, contestant, comme certaines Ong, la présence de certains Etats, « parmi les plus répressifs du monde » ,  au sein du Conseil.