Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Femmes 2005

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:47
Lu: 527 fois


Le phénomène de la violence contre les femmes s'est transformé, au fil des années, en phénomène inquiétant à cause de sa croissance rapide comme le révèle une enquête réalisée en 2003 par la Gendarmerie nationale. Ainsi, le nombre d'affaires traitées par la Gn est passé de 11 en 1997 à 137 en 2000 et à 332 en 2003.
Durant ces six années, le plus grand nombre de victimes se compte dans la catégorie des femmes dont l'âge est compris entre 18 et 28 ans, suivie des 29-40 ans . Les femmes de 40 ans et celles de moins de 18 ans occupent simultanément la troisième position avec 40 affaires traitées dans chaque catégorie.
Les femmes mariées et sans emploi sont les plus sujettes à la violence (60%). Les étudiantes suivent avec 19%, les employées avec 11%, et les fonctionnaires avec 8%. Il y a, aussi, des cas de femmes exerçant des activités libérales (1% avec 2 cas) et même 4 cas de femmes militaires.
La violence s'exerce souvent par le recours à l'arme blanche et aux coups de poing, alors que l'usage des armes à feu ne représente que 5 cas .
La plupart des cas enregistrés n'ont pas de lien de parenté avec l'auteur, bien que les violences sur l'épouse soient élevées (39 sur les affaires traitées):216.
Les cause de la violence sont nombreuses : La polygamie, la consommation d'alcool et de drogue se manifestant par l'irritation, l'agressivité, l'incapacité à envisager l'avenir, l' apparition de maux sociaux…et, aussi, la pauvreté. Cette dernière qui a connu une évolution alarmante entre 1995 et 1998 avait été engendrée par un taux de chômage de 27,3%.

Notes : - Lors d'une journée d'information sur la violence contre les femmes, organisée par la Gendarmerie nationale vendredi 25 novembre, on a appris que, de 2001 à juin 2005, 149 femmes ont été assassinées, alors que 84 autres ont fait l'objet de tentative de meurtre. 187 femmes ont été violentées par leurs maris alors que 110 mères ont été menacées par leurs enfants. Enfin, 1 065 mineures ont fait l'objet d'agressions et d'attentat à la pudeur.
- Les statistiques de la Gendarmerie nationale pour 2005 montrent que sur 6 808 victimes de violences multiples, 1 001 sont des femmes qui subissent d'abord des violences physiques, suivies par des agressions sexuelles , 463 cas, puis par les violences morales).
Sur 200 meurtres constatés, 25 des victimes sont des femmes.
La catégorie la plus touchée est celle des moins de 18-29 ans, suivie des 29-40 ans puis par les moins de 18 ans.
- En 2005, les services de police ont enregistré 7 419 cas de violence à l'encontre des femmes, dont 5 179 sont physiques, 277 sexuelles, 1 753 mauvais traitement, 34 assassinats et 176 cas de harcèlement sexuel.
Les maris viennent en deuxième position en tant qu'auteurs de ces violences, avec 911 cas, suivis des frères avec 332 cas, puis les amants avec 231 cas…..et, enfin, les pères avec 78 cas.
- Durant le premier trimestre 2006, les mêmes services ont enregistré 1 762 cas de femmes victimes de violence, parmi lesquelles 1 113 ont subi des atteintes physiques, 53 sexuelles, 527 ont été maltraitées , 6 ont été tuées et 63 ont été victimes de harcèlement sexuel. Les auteurs de ces violences sont, pour 237 cas les maris, 67 cas les frères, 67 cas les amants, 52 cas les enfants et 30 cas le père.
- Une enquête menée par le Crasc avec le concours du ministère délégué chargé de la Famille et de la Condition féminine et dont les résultats ont été rendus publics mi-décembre 2006, révèle que plus de 25% des violences subies par les femmes sont verbales, 22% morales et 6% physiques. En milieu professionnel, 12,10% des violences sont verbales, et 2,5% physiques alors que le harcèlement sexuel est estimé à 1,6%. Dans les lieux publics, 6% des violences sont verbales et 6% physiques alors que les violences sexuellles sont de 0,6% dans les lieux publics et de 1,9% en milieu scolaire et de formation professionnelle.