Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Délinquance - Mineurs

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 19-06-2011 22:40
Lu: 586 fois


SOCIETE - CRIMINALITE - DELINQUANCE - MINEURS

Les services de police ont traité, en 2004, 7 358 affaires liées à la délinquance pour lesquelles 10 965 mineurs, dont 297 jeunes filles, ont été arrêtés (1 251 mineurs ont été mis sous mandat de dépôt, 7 671 ont bénéficié de la liberté provisoire et 1 310 relaxés….Néanmoins, 733 ont été placés dans des centres de réinsertion juvénile, gérés par le ministère de la Justice). Si la grande masse des mineurs a un âge compris entre 18 et 16 ans (6 314) et entre 16 et 13 ans (3 586), on voit apparaître des enfants auteurs de délits âgés de moins de dix ans: 215 ont été arrêtés en 2004…"une catégorie qui commence à prendre de l'ampleur", surtout si on leur adjoint la catégorie des 10-13 ans (850). Les enfants proviennent de toutes les catégories sociales, exclus du système scolaire ou tout simplement scolarisés.
Les vols restent les délits les plus répandus (54%). Les coups et blessures volontaires viennent en deuxième position, suivis de l'association de malfaiteurs. On enregistre, aussi, une progression assez significative des atteintes à la famille et aux mœurs.
Autre phénomène alarmant, la violence physique qui s'accompagne d'homicide volontaire …en termes plus clairs, les enfants auteurs de crimes de sang (13 mineurs impliqués dans 12 affaires liées à des assassinats…des chiffres en hausse ces dernières années)
Pour leur part, les services de la Gendarmerie nationale ont constaté une augmentation de 17% dans le nombre des mineurs arrêtés. Entre 1998 et 2003, ils ont enregistré 18 391 mineurs auteurs de délits, soit 55% des personnes arrêtées . Ils étaient 2 088 en 1998, 2 707 en 1999, 2 746 en 2000, 2 645 en 2001, 3 041 en 2002 et 3 076 en 2003.
Tous les services de sécurité s'accordent à affirmer que les violences sexuelles, l'inceste et la pédophilie ou encore la consommation de drogue sont des fléaux qui croissent.
A noter que les délits contre les ascendants, dont le nombre atteint plus de 1 100 crimes enregistrés entre 2002 et 2003, prennent de l'ampleur.
En 2005, les services de la Dgsn ont recensé à l'échelle nationale 11 302 mineurs, dont 272 filles, impliqués dans divers délits soit 3% des délits connus (+4% par rapport à 2004) . 1 339 mineurs ont été présentés devant la justice et emprisonnés alors que 8 214 ont été laissés en liberté provisoire, 615 ont été placés dans des centres spécialisés et 1 134 ont été libérés. 301 mineurs ont été arrêtés en possession de drogue et de produits toxiques et 324 autres pour constitution de bandes de malfaiteurs. La wilaya d'Alger arrive en tête (947), suivie de celle de Batna (553), de Annaba (495) et d'Oran (424). Les 16-18 ans sont les plus impliqués (6 674), suivis des 13-16 ans (3 840) et les 10-13 ans (656 cas) et, il y a aussi des moins de dix ans (132 délits).
Pour leur part, les services de la Gendarmerie nationale ont procédé à l'arrestation, en 2005, de 3 798 mineurs délinquants dont 203 à Oran et 18 à Alger. A noter qu'en 2004, 3 123 mineurs délinquants avaient été arrêtés et 3 076 en 2003.Une croissance "alarmante".

- Durant l'année 2010, les unités de la Gendarmerie nationale ont procédé à l'arrestation de 2 707 mineurs âgés de moins de 18 ans pour différents types d'infractions dont le crime organisé.

Selon une étude, près de 4% des mineurs arrêtés sont impliqués dans le trafic d'armes et de munitions et près de 10% dans les associations de malfaiteurs.

D'après les statistiques, les services ont constaté 1 977 affaires de criminalité, où sont impliqués des mineurs, pendant l'année 2010 contre 2 268 affaires en 2009 et 2 535 affaires en 2008. : "Entrant très tôt dans le monde de la criminalité, les délinquants mineurs constituent des criminels potentiels dangereux s'ils ne sont pas pris rapidement en charge".

La délinquance juvénile est pratiquement dominée par le vol en 2010 (634 cas et 468 autres dans des affaires de coups et blessures volontaires (CBV). 1 102 jeunes délinquants ont été arrêtés pour vol suivi de CBV qui demeurent les infractions principales avec plus de 42% de l'ensemble des affaires enregistrées.

L'étude signale que, parmi les régions les plus touchées, dix wilayas viennent en tête durant ces trois dernières années dont Sétif, Oran, Alger, Mila, Tamanrasset, Batna, Mostaganem, Sidi Bel Abbès et Illizi.

Note: Depuis 2005, la gendarmerie nationale a créé des Cellules de prévention de la délinquance juvénile à travers les wilayas d'Alger, de Annaba, et d'Oran  dont les missions sont d'abord la prévention et ensuite la répression. Elles sont chargées de la détection des comportements à risque, l'intégration sociale des mineurs en danger moral et la constatation des faits criminels commis par /ou sur des mineurs. Elles participent même aux enquêtes.

- En 2010, les services de la police ont interpellé 9 186 mineurs impliqués dans des délits à l'echelle nationale (9 984 en 2009). Le vol vient en tête des infractions avec 3 773 délinquants dont 72 filles, suivi des coups et blessures volontaires (2153 mineurs) impliqués dont 103 filles) et la dégradation des biens avec 382 mineurs impliqués dont 30 filles

Alger arrive en tête (926) , suivie d'Oran (508) , Sétif (402) et Tamanrasset (606)

A noter que 3 099 mineurs dont 1 091 filles en situatioin de danger moral ont été récupérés de la rue , dont 2 279 ont été remis aux parents, soit 73,54% de mineurs réinsérés en milieu familial.