Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Very influent personalities 2020. Top 10 (II/II)

Date de création: 30-12-2020 11:35
Dernière mise à jour: 30-12-2020 11:35
Lu: 35 fois


SOCIETE- PERSONNALITES-  VERY INFLUENT PERSONALITIES  2020 .TOP 10 (II/II)

 

5/ ALI FARID BELKADI

-Historien, anthropologue, auteur notamment de « Boubaghla le sultan à la mule grise. La résistance des Chorfas » , éditions Thala, Alger 2014 . Ses recherches puis ses interventions médiatiques (notamment une lettre ouverte critique adressée à Ahmed Ouyahia …qui avait sous-estimé publiquement la question du rapatriement des restes) ont obligé les autorités algériennes à accélérer les demandes de restitution de 24 crânes de résistants algériens (1871) , dont ceux de six chefs de la résistance contre l’occupation française, « conservées » au Musée de l’Homme de Paris (France). Ils  (24) seront récupérées en Juillet 2020 et inhumées en grande pompe , le dimanche 5 juillet 2020, en présence du Chef de l’Etat, au Carré des martyrs d’Al Alia (Alger)

6/ SABRI BOUKADOUM

.Sabri Boukadoum né le 1er septembre 1958 à Constantine en Algérie, diplômé de l'École nationale d'administration d'Alger,  est nommé ministre des Affaires étrangères le 2 avril 2019 dans le gouvernement Bedoui.

Le 19 décembre 2019, suite à la démission de Noureddine

 Bedoui

, il est nommé Premier ministre par intérim par le nouveau président Abdelmadjid Tebboune.

Sabri Boukadoum a été premier secrétaire de l'Ambassade d'Algérie en Hongrie à Budapest de 1987 à 1988, puis conseiller de la mission permanente de l'Algérie auprès des Nations Unies à New York entre 1988 et 1992. De 1992 à 1993, il est directeur adjoint des affaires politiques, de l'ONU et du désarmement au ministère des Affaires étrangères, puis directeur des affaires politiques de 1993 à octobre 1995.

Entre novembre 1996 et septembre 2001, il a été ambassadeur d'Algérie en Côte d'Ivoire. Chef du protocole au ministère des Affaires étrangères de 2001 à 2005. Il est ambassadeur d'Algérie au Portugal d'octobre 2005 à août 2009. Il est directeur général des Amériques au ministère des Affaires étrangères de novembre 2009 à décembre 2013. En décembre 2013, il est le représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations unies, jusqu'au 31 mars 2019.

Il est nommé ministre des Affaires étrangères le 2 avril 2019 dans le gouvernement Bedoui, remplaçant Ramtane Lamamra

. Le 19 décembre 2019, il est nommé Premier ministre par intérim par le président Abdelmadjid Tebboune. Le 2 janvier 2020, il est reconduit au poste de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Djerad.

7/ KARIMA AZZOUG 

-Dans un témoignage à l’OMS dans le cadre de la Journée mondiale de la santé, le 7 avril 2020, placée sous le thème «Rendons hommage aux sages-femmes, aux infirmières et infirmiers», Karima Azzoug, surveillante médicale à l’hôpital El Kettar, doyenne des infirmières dans cet hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses, figure parmi les nombreux portraits réalisés par le bureau OMS Afrique. Un hommage lui a été rendu à l’occasion, en cette période de pandémie du Covid-19. Karima Azzoug  a ,à son actif , 25 années de service.

 

8/  MERIEM MERAD 

-Meriem Merad est élue  à l’académie des sciences d’Amérique (National Academy of Sciences NAS) le 27 avril 2020.

Cette académie a été créée pendant la guerre civile américaine en 1863 par le président Abraham Lincoln, elle regroupe 31 sections couvrant les sciences technologiques, l’engineering, la médecine, etc.

L’académie honore les chercheurs du monde entier qui font avancer les connaissances. Cette année, 120 scientifiques ont été élus dont une vingtaine en dehors des USA.

En 2019, une Algérienne Yasmine Belkaid, biologiste, qui avait fait sa graduation à l’USTHB de Bab Ezzouar, avait été consacrée.
Meriem Merad est professeur d’immunologie, chef de service du centre d’immunologie du cancer et directrice de l’institut d’immunologie à l’hôpital du Mont Sinai de New York.

Née en 1969 à Alger. Elle a fait sa scolarité et sa médecine à Alger.

9/ FOURAR DJAMEL

-Professeur en médecine, directeur de la Prévention et de la Lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé, Porte parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid 19)…..chargé de prédenter quotidiennement à la presse et au public les statistiques concernant les effets de la pandémie et ce depuis le 25 février 2020

10/ AMIRA BOURAOUI

Amira Bouraoui, née en 1970, est une gynécologue et une militante politique algérienne.

Elle est la fille d’un médecin cardiologue, militaire de carrière . Quant à elle, elle devient une gynécologue, travaillant pour l'hôpital public. En 2011, elle participe aux manifestations réclamant le changement de système, et se fait arrêter à plusieurs reprises Elle se fait encore davantage connaître en 2014, en étant une des principales animatrices du mouvement Barakat (« ça suffit ! »), qui mobilise l'opinion algérienne contre un quatrième mandat du président Abdelaziz Bouteflika« Nous sommes des citoyens, que certains pensaient morts ; nous n’étions qu’en convalescence d’une période douloureuse » affirme-t-elle, et de préciser :« Nous réapprenons à marcher, nous apprendrons à courir pour le bien de notre pays, le respect des lois et de la République. L’Algérie n’est ni une monarchie ni une dictature. Ce n’est pas pour ce résultat que tant d’Algériens ont donné leur vie ».

Elle dit « connaître tous les commissariats d'Alger », suite aux différentes interpellations dont elle a fait l'objet. Pour beaucoup, elle personnifie l’engagement anti-Bouteflika mais aussi le combat pour les libertés. Elle participe souvent , sinon toujours, au mouvement Hirak

 en 2019 et 2020.