Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Recueil mots Abdelhamid Senouci Bereksi- "Recueil de mots, de maux et d'émotions...."

Date de création: 07-12-2020 17:50
Dernière mise à jour: 07-12-2020 17:50
Lu: 44 fois


SOCIETE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH—RECUEIL MOTS ABDELHAMID SENOUCI BEREKSI- « RECUEIL DE MOTS,DE MAUX ET D’ÉMOTIONS… »

Recueil de mots, de maux et d’émotions d’un Algérien. Netrabaw ga3 …. bech yetnahaw. Eduquons nous tous ….pour qu’ils dégagent.  Abécédaire  de Abdelhamid Senouci Bereksi. Rafar éditions, Alger 2020, 132 pages, 300 dinars

Au départ, l’auteur cherchait, dit-il,  seulement à « apprivoiser les blessures pour mieux les exposer dans l’espoir de les exorciser et restituer le droit à l’espérance » . On  donc eu droit à  un jeu de mots, de calembours et autres boutades. Tout un abécédaire correspondant à des termes choisis et classés par ordre alphabétique….accompagnés d’un condensé de réflexions subjectives. Il est vrai que le tout (ou presque tout) a été rédigé au temps de Bouteflika….un temps pas facile pour les cadres supérieurs qui ne rentraient pas assez vite dans les rangs ou qui  sortaient ….du cadre. D’ailleurs, ambassadeur en Italie (et auprès du Vatican) après avoir été Secrétaire général de son ministère (les Ae) , si mes souvenirs sont bons,  il avait été vite rappelé. De la Hogra ? « Un sentiment particulièrement ressenti par les algériens. Toutes les frustrations se cristallisent autour de la hogra (forme de mépris).Certains ont prétendu que j’avais pratiqué la hogra durant ma carrière ! Oui, j’assume et cela à chaque fois que j’appliquais la règlementation sans distinction (p 57).

Revenons à l’ouvrage : en langage peu diplomatique, il balaie très largement  le champ social, politique et économique en empruntant la voie et le style littéraires les plus aisés à comprendre par le commun des citoyens . Il est vrai que, durant sa carrière et peut-être même bien plus après, il a su engranger bien des situations,  de la plus cocasse à la plus délicate  ainsi que les émotions sociétales telles que nous les avons vécues ou que nous les vivons journellement en tant que décideur, d’employé , d’employeur…..de citoyen.

De A à Z, le chemin est long. D’où près de 600 mots…. autant de maux et d’émotions  ….de simple fonctionnaire, de responsable, de subordonné,  de voyageur, de citoyen aimant l’ironie, la plaisanterie……et la critique. Normallllll . kho !Il est même remonté à son enfance (durant la guerre de libération nationale et juste après l’indépendance : « Ce jour-là, dit-il, mon père, ancien prisonnier, était  président  d’un  centre de vote de la ville de Tlemcen. La nuit, il fut ramené à la maison tout ensanglanté et ecchymosé.” “Son crime ?  poursuit -il, il avait refusé d’avaliser la liste d’élus que voulaient imposer les  nouveaux  occupants  de  mon  pays  (Ben Bella) et qui ne correspondait pas à celle des urnes !”) , à sa jeunesse (en nous rappelant la fameuse « Autorisation de sortie »  du territoire national alors obligatoire), à ses études (à l’Ecole nationale d’Administration, section Diplomatie)….Ah ! il a oublié  quelques mots : Énarque…..Énarchie…des mots pourtant beaucoup utilisés par la critique populaire. …..Why ? 

Note personnelle : Je l’ai connu durant la période cherchelloise du Service national. Même bataillon, même section, même chambrée….toute une promo de « diplomates » de l’Ena. Déjà, l’humour ne lui manquait pas. Heureusement, car   on en avait vraiment besoin.

L’Auteur :Natif de Tlemcen. Diplômé de l’Ena (1970)…..Diplomate de carrière. Inspecteur général (Mae) , Sg, ambassadeur (dernier poste , je crois, Rome et Vatican)… …et retraite en 2018.Il a récemment publié – in english- un second ouvrage : « An introduction to Algerian diplomacy…. », toujours chez Rafar (111 pages)

Extraits « Air Algérie : Pavillon national dont la devise devrait être « se servir avant les clients et avec leur pognon » ! C’est un établissement public de vol en altitude ! » (p 8), « Autoroute :…..Chez nous, la construction d’autoroutes enrichit des légions et appauvrit les régions !.... » (p14), « Brosse : Chita en arabe, elle sert à faire luire les chaussures qui vont servir à nous botter les fesses ! » (p 23), « Communication :le silence et le démenti sont les composantes fondamentales de la communication en Algérie ;ce déficit porte un grand tort à l’Algérie qui n’est pas crue même quand elle est de bonne foi alors que les bons communicateurs sont crus même et peut-être surtout, quand ils sont de mauvaise foi ! » (p29), « Librairie : ancêtre de la pizzeria, du fast food et du cyber café » (p73), « Pétard : ce n’est pas un pet tardif » (p91), « Qatar : abréviation de Quatre tares : l’argent, le flousse, le pèze et le riyal » (p97) , « Vache : Un éleveur qu a reçu de l’Etat 14 vaches pour se lancer dans l’élevage et la production de lait, demande maintenant à l’Etat de lui donner un terrain pour s’agrandir. Demain, il va demander des camions, des machines et, bien sûr, l’augmentation des crédits et l’effacement des dettes !Traire les vaches et l’Etat !Y a-t-il une injustice, lorsque l’Etat traie le pays tout entier » (p 124)

Avis : Apparemment il en a gros sur le cœur…..tout en gardant de l’humour , un humour accompagné de critiques qui régalent….tant les vérités exprimées visent et touchent…..juste

Citations : « Au-delà du fait de mettre des mots sur les maux, je cherche à apprivoiser les blessures pour mieux les exposer dans l’espoir de les exorciser et restituer le droit à l’espérance » (p5), « On aime bien le Droit avec ses détours, ses courbures, ses inclinaisons ! C’est notre spécificité ! »(p38) , « En démocratie, les institutions protègent les libertés par des textes ; en dictature ,  les institutions se protègent des libertés par des textes ! » (p 65) , « En Algérie , nous sommes tous frères (kho) et sœurs (ouhkt) ;je ne sais pas comment on arrive à se reproduire»(p 71)