Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Chronique Mohammed Abbou- "Le mythe en héritage"

Date de création: 26-07-2020 18:08
Dernière mise à jour: 26-07-2020 18:08
Lu: 58 fois


SOCIETE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- CHRONIQUES MOHAMMED ABBOU – « LE MYTHE EN HERITAGE »

 

 Le Mythe en héritage…….Recueil de chroniques. Ouvrage de Mohammed Abbou. Editions Hikma,  , Alger 2011, 235 pages, 700 dinars

 

La chronique journalistique est, dans la presse contemporaine (avec le billet) un genre majeur. ….Texte pas trop long ni  trop court. Juste ce qu’il faut pour que le lecteur le lise en allant jusqu’à la fin (morceau le plus savoureux).

N’y réussit pas qui veut !

En général , ce sont les journalistes les plus expérimentés qui s’y versent . Lorsqu’ils sont fins observateurs ou observateurs finauds,  ils vont au billet, un genre encore plus difficile, le texte étant assez court.

Il arrive cependant que des collaborateurs extérieurs dominent le genre. Ce sont surtout des universitaires …ayant une  certaine expérience du terrain. Le savant mélange de savoir, de  connaissance  de la vie, de  pédagogie, et…. pour peu qu’il y ait de style ! C’est le cas de Mohammed Abbou. Ancien recteur d’Université, ancien ministre, ancien député de l’Apn, membre actuel du Conseil constitutionnel . Ouf !

Vingt deux  (22) chroniques , publiées dans Le Quotidien d’Oran . Ni fables, ni rêveries, ni histoires. Toujours une sentence au début (Ex : Dans  « La foi buissonnière » qui aborde la « bigoterie frénétique » qui a pris la société algérienne : « Je ne servirai pas Dieu comme un laboureur qui attend son salaire » un dit de Rabia El Adawia) , et une morale ou un  adage à la fin (« La prière des Caids, c’est le Vendredi et l’Aid) . . Autres bons mots : « Notre pays, nous ne le gérons pas, nous le distribuons », « La mythomanie n’est plus une affaire d’individu, mais se vit en groupe », « De la hiérarchie du hasard ne peut naître qu’une société par défaut »,  « L’intelligence , brimée, voit sa sphère s’atrophier et l’inconséquence s’engouffre dans tous les  domaines où la gouvernance est en faillite ». « La loi n’est pas violée , elle est abandonnée »…..

 Beaucoup trop d’interrogations alors qu’on a besoin de réponses.  Mais, la Vie,  notre vie quotidienne de « marcheur solitaire que nous sommes » , racontée en diagonale, de manière ludique , légère .

 

 

Avis : A lire . A consommer avec modération.Une chronique chaque matin avant de sortir du domicile. Ceci vous permettra d’être « averti » de ce que allez voir , ou renconter à la sortie de votre domicile, ou sur la route, ou sur les lieux de travail, ou…Un homme averti en vaut deux.

Le Conseil constitutionnel a gagné un bon juriste. La presse a perdu un grand écrivant. Dommage ! Vivement que son mandat se termine et qu’il revienne à l’écriture