Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Affaires pénales second trimestre 2020- Bilan Dgsn

Date de création: 20-07-2020 18:09
Dernière mise à jour: 20-07-2020 18:09
Lu: 75 fois


.
 

   SOCIETE - CRIMINALITÉ- AFFAIRES PÉNALES SECOND TRIMESTRE 2020-BILAN DGSN

Au total 56.530 affaires pénales ont été traitées par les services de police tout au long du second trimestre de l'année en cours, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), dimanche 19 /7/2020.
Dans un bilan relatif à la lutte contre la criminalité, «les services de la DGSN ont enregistré, dans leur territoire de compétence, quelque 56.530 affaires dans lesquelles ont été impliqués 55.074 mis en cause, lors du second trimestre 2020. Des affaires traitées grâce à des ressources humaines spécialisées et aux nouvelles techniques exploitées dans la recherche pénale».
Les atteintes aux personnes prédominent avec 18.447 affaires, suivies des atteintes aux biens avec 15.335, puis 10.677 autres liées au trafic illicite de drogues, et 6.565 liées aux atteintes aux objets publics. Les mêmes services ont également enregistré 3.241 affaires liées aux infractions économiques et financières, 1.546 liées aux crimes cybernétiques et 719 autres ayant trait aux mœurs publiques, ajoute la même source.
A ce propos, le chef de la cellule de la communication et de la presse, le commissaire divisionnaire Laaroum Amar a précisé que les résultats enregistrés «reflètent l'anticipation des services de police et leur déterminante lutte contre toute forme de criminalité, parallèlement aux efforts déployés dans l'application des mesures préventives pour endiguer l'expansion de la covid-19 et lutter contre la spéculation». Quant à la contribution des services de sûreté dans la lutte contre la propagation de la pandémie, le même responsable a affirmé que «les campagnes de sensibilisation répétitives menées par les services de police au quotidien partout sur le territoire national à l'adresse des citoyens, les propriétaires de commerces, les artisans et les transporteurs constituent une valeur ajoutée à l'effort préventif consenti par les autorités locales et les partenaires sur le terrain».
Selon A. Laaroum, l'objectif escompté de ces efforts, «auxquels s'ajoutent les opérations de désinfection dans les places publiques, les rues et les quartiers dans le souci de préserver la santé publique, est de contribuer, de manière efficace, à endiguer ce virus», a conclu le communiqué.