Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Plan d'action gouvernement février 2020- Politique sociale

Date de création: 23-02-2020 17:47
Dernière mise à jour: 23-02-2020 17:47
Lu: 48 fois


SOCIETE- DOCUMENTS ET TEXTES REGLEMENTAIRES-PLAN D’ACTION GOUVERNEMENT FEVRIER 2020- POLITIQUE SOCIALE

La politique sociale occupe une place centrale dans le projet de plan d'action du gouvernement, à travers des mesures susceptibles d'assurer une vie digne au citoyen.

Le gouvernement compte en premier lieu «consolider» le pouvoir d'achat du citoyen, en s'engageant à «revaloriser le salaire national minimum garanti (SNMG), afin d'assurer au citoyen un revenu décent».

A ce titre, le gouvernement engagera, à travers les mécanismes de concertation avec les différents acteurs et partenaires sociaux, la «détermination d'un nouveau SNMG permettant l'amélioration du pouvoir d'achat des citoyens et élaborera les textes nécessaires». Des mesures de défiscalisation seront également, prises à l'endroit des bas revenus.

Concernant la prise en charge des populations vulnérables, il s'agira de «garantir la promotion et l'amélioration de la prise en charge des catégories vulnérables, en développant des mécanismes transparents assurant le ciblage optimal des véritables bénéficiaires, dans un cadre légal et en impliquant le mouvement associatif».

Les actions du gouvernement visent, à cet effet, «la protection et la promotion des personnes aux besoins spécifiques et leur insertion dans la vie active, par l'adoption d'une approche intersectorielle et en collaboration avec le conseil national des personnes à besoins spécifiques».

Il en sera de même pour «la protection et le bien-être des personnes âgées dont l'intégration en milieu familial constitue une priorité visant à assurer la cohésion sociale», par l'encouragement de «la médiation familiale et fournir une assistance pour la prise en charge des ascendants par leurs descendants et consolider les canaux de communication intergénérationnelle».

La protection et la promotion de l'enfance et de l'adolescence, à travers les programmes de solidarité en vue de «préserver l'intérêt suprême de l'enfant et garantir son épanouissement», est également inscrite dans le plan d'action gouvernemental.

Dans ce cadre, le gouvernement œuvrera à «consolider les mesures visant à développer les capacités de l'enfant et à promouvoir sa participation et assurer sa protection des mauvais traitements et des dangers physiques et moraux et de toute forme d'exploitation».

Le plan vise, également, à «renforcer les mécanismes de placement en milieu familial et ce, à travers la promotion du système du recueil légal +KAFALA+», et à «promouvoir les programmes de solidarité destinés aux jeunes par une approche basée sur l'écoute de leurs préoccupations, en impliquant les associations activant dans ce domaine (3.754 associations recensées)

La préservation et la consolidation du système de sécurité sociale et de retraite sont, quant à elles, inscrites en tant qu'«action prioritaire du gouvernement», qui œuvrera à «l'élargissement de la base cotisante et à l'intégration progressive des personnes actives, occupées au niveau du secteur informel».

Le cadre législatif et réglementaire de la lutte contre la fraude et le contrôle médical «sera renforcé et soutenu, notamment par la mise en place de la cartographie sur les pratiques d'évasion parafiscale».

Par ailleurs, le processus de contractualisation entre les caisses de sécurité sociale et les établissements publics de santé sera engagé, à travers «la généralisation de la phase test de facturation à blanc, avant l'entame progressive de la phase de facturation réelle».

Au titre de la retraite, le gouvernement «encouragera la création de la branche retraite complémentaire au sein de la CNR et de la CASNOS pour améliorer le pouvoir d'achat des retraités bénéficiaires et contribuer au redressement des équilibres financiers de la branche retraite».

Concernant l'accès au logement, le gouvernement «reste déterminé à trouver les réponses idoines en garantissant l'accès du citoyen à un logement décent, selon des formules adaptées, en ciblant en priorité les ménages à faibles revenus».

Dans ce cadre, il «s'engage à intensifier la production de logements, à mobiliser et à orienter plus efficacement les ressources financières nécessaires et à assurer l'équité et la justice sociale».