Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Plan d'action gouvernement mardi 11 février 2020- Commerce extérieur

Date de création: 14-02-2020 18:29
Dernière mise à jour: 14-02-2020 18:29
Lu: 81 fois


COMMERCE- DOCUMENTS ET TEXTES REGLEMENTAIRES-PLAN D’ACTION GOUVERNEMENT MARDI 11FEVRIER 2020- COMMERCE EXTERIEUR

Le projet de plan d'action du Gouvernement pour la mise en œuvre du programme du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, compte rétablir l’équilibre de la balance des paiements par la réduction des importations improductives et la promotion des exportations hors hydrocarbures.

Ce rétablissement de l’équilibre de la balance des paiements constitue pour le Gouvernement de Abdelaziz Djerad «une exigence vitale» pour la promotion de la production nationale qui sera notamment consacrée à travers la mise en place de dispositifs juridiques «obligeant» les opérateurs publics et privés et l’ensemble des gestionnaires et ordonnateurs du budget public à recourir aux biens et aux services produits localement, dans le cadre de leurs commandes.

Ces obligations seront notamment matérialisées dans les cahiers des charges relatifs aux marchés publics, précise le plan d'action qui sera présenté mardi à l'APN.

Le Gouvernement poursuivra ainsi une démarche volontariste de régulation et de réduction des importations, en protégeant les produits dont la demande est satisfaite par la production locale.

Par ailleurs, le Gouvernement s’engage fermement à encourager et à accompagner la promotion des exportations hors hydrocarbures, en apportant les appuis nécessaires aux opérateurs économiques dans l’amélioration de leur compétitivité et la création, en tant que de besoin, des consortiums d’exportation.

La promotion des exportations doit se traduire par des mesures de mise à niveau des différents textes législatifs et réglementaires régissant et encadrant l’acte de l’export y compris le troc, selon le même document.

 Par ailleurs, le Gouvernement envisage d’engager une profonde évaluation et révision des accords de libre-échange existants.

A ce titre, il sera procédé à la définition des critères pour la conclusion de nouveaux accords commerciaux préférentiels, l’évaluation des accords multilatéraux et bilatéraux (accord d'association avec l'Union européenne, grande zone arabe de libre échange et accord préférentiel avec la Tunisie), la finalisation de l'adhésion de l'Algérie à la ZLECAF, l’évaluation du processus d'accession de l'Algérie à l'OMC ainsi que la mise en œuvre de la stratégie nationale des exportations.

Quant au commerce intérieur, le Gouvernement veut axer ses efforts, au titre des cinq années prochaines, autour de deux axes fondamentaux, à savoir l’organisation et l’encadrement de ce commerce, à travers notamment la lutte contre le commerce informel, l'assainissement du marché et la moralisation de l'acte de commerce, la densification des équipements commerciaux, la numérisation du secteur commercial, le développement du e-commerce, la révision des cadres législatifs et réglementaires relatifs aux activités commerciales et le renforcement du dialogue et de la concertation avec les partenaires sociaux et professionnels.