Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Etude Camille Lacoste Dujardin - "La vaillance des femmes...."

Date de création: 08-10-2019 17:48
Dernière mise à jour: 08-10-2019 17:48
Lu: 1 fois


SOCIETE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ETUDE CAMILLE LACOSTE DUJARDIN-« LA VAILLANCE DES FEMMES..... »

La vaillance des femmes. Les relations entre femmes et hommes berbères de Kabylie……. Etude Camille Lacoste-Dujardin. Editions Barzakh , Alger 2009 (première édition, Editions La Découverte, Paris, 2008). 161  pages,  450 dinars

Voilà une étude, de la part d’une grande spécialiste qui connaît la société kabyle de l’intérieur, qui a vécu des années durant au sein des familles de la région, « adoptée » par l’une d’entre-elles, qui a appris la langue jusqu’à maîtriser les non-dits les plus cachés des contes…..et qui « met à mal » les analyses ethnographiques habituelles comme celles de Pierre Bourdieu  (« qui a abusivement limité sa méthode et son objet ») et de bien d’autres qui ont ignoré « la science des femmes »   (laâllem tilawin) , science « fort redoutée des hommes »

Résumé : l’ouvrage décortique la résistance des femmes à la « domination masculine », résistance qui s’est muée en contre-attaque….Cela ne se voit pas et ne se sent pas. Mais cela se pratique. Cela s’exprime dans  les contes que les mères inculquent aux enfants, et où l’adulte effrayant est l’ogresse (teryel), expression extrême de la rébellion féminine face aux contraintes masculines que cette femme sauvage dénonce en chacun de ses actes. Par ce biais, les femmes kabyles , « remarquablement conscientes de leur assujettissement , font preuve d’une réelle pugnacité » et « ont mis et mettent  encore en œuvre de réels contre-pouvoirs » .

Il y a aussi , un joli chapitre sur les héroines berbères qui « surpassent les hommes »   comme Ti-n Hinan chez lez Touaregs du désert, comme Chimsi, « chef » des At Iraten dans les années 1338-1339, comme Lalla Fadhma n’Soumeur des At Isourar, …et plus au Sud, chez les Chaouias de l’Aurès, Dihya la Kahena