Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Saison estivale 2018- Bilan Police/GN/Protection civile

Date de création: 28-09-2018 17:20
Dernière mise à jour: 28-09-2018 17:20
Lu: 7 fois


SOCIETE- VIOLENCE-SAISON ESTIVALE 2018- BILAN POLICE/GN/ PROTECTION CIVILE 

Les trois corps constitués, Police nationale, Protection civile et Gendarmerie nationale, ont animé, mercredi 26 septembre 2018,  au niveau de l’espace média de la protection civile à Alger, une conférence de presse consacrée à l’évaluation de leurs activités durant la saison estivale 2018. Cette rencontre avec les trois institutions a permis de mettre en avant la nouvelle politique qui consiste à faire travailler les deux institutions de sécurité en étroite collaboration pour  faire face à la montée de la criminalité sous toutes ses formes. Pour preuve, les récentes opérations coups-de-poing et les descentes inopinées communes à travers le territoire national.

Prenant la parole en premier, le contrôleur de police Aïssa Naili, directeur de la sécurité publique, a affirmé que durant la saison estivale, ses services ont enregistré, en matière de lutte contre les crimes et délits contre les personnes et les biens,  39.737 affaires impliquant 35.129 personnes parmi lesquelles l’on dénombre des affaires concernant  13.549 délits contre les personnes,  13.988 cas d’atteintes contre les biens et 5.009 affaires liées à la législation antidrogue.  Le contrôleur de police précisera que 26.929 cas ont été résolus, ce qui représente 67,76% de la totalité des affaires. Pour ce qui concerne la saison estivale, les représentants de la loi ont relevé 1.581 infractions au niveau  des plages dont 181 agressions sur des personnes, 134 vols, 115 cas d’atteintes aux mœurs, 237 affaires liées à la création de parkings sans autorisation et 200 affaires d’exploitation illégale des plages.
Sur le registre des accidents de la route, la police a constaté 4.191 accidents de la circulation, 17.295 infractions contre le code de la route, 217.223 amendes forfaitaires et 55.876 permis de conduire retirés. Les infractions de la circulation ont donné lieu à la mise en fourrière de 5.590 véhicules.  De son côté, la police des frontières a procédé au contrôle de 5.068.069 voyageurs au niveau de diverses frontières terrestres, aériennes et maritimes, dont 4.114.078 nationaux et 953.991 étrangers. Dans son intervention, le colonel Attia Ahmed, chef de division de la prévention et de la sécurité publique au Commandement de la gendarmerie nationale, a précisé que les unités de la gendarmerie nationale ont eu à traiter 475 affaires d’exploitation illégale des plages, et 148 affaires liées à la création de parkings sans autorisation, ce qui a permis l’interpellation  de 307 personnes dont 09 ont été écrouées, mais aussi la saisie de 4.000 parasols, 3.222 tables,  près de 6.000 chaises et 735 tentes. Dans le cadre de la police judiciaire, il a été traité 23.805 affaires ayant conduit à l’arrestation de 25.000 personnes. Durant ladite période, les gendarmes ont effectué 677 opérations  de contrôle sur  des foyers de criminalité au cours desquelles il a été procédé à l’identification de 82.568 personnes, le contrôle de 38.725 véhicules et l’interpellation de 115 individus. Concernant la lutte contre le trafic de drogue lors des trois mois d’été, les gendarmes ont saisi 03,228 kg de kif traité, 12 arbustes et 15.687 comprimés psychotropes.

Des mesures préventives qui ont permis de faire baisser grandement les statistiques

Au registre des atteintes contre les lois spéciales, les auxiliaires de la justice ont traité 40.821 affaires permettant d’interpeller 39.564 personnes parmi lesquelles 229 ont été placées sous mandat de dépôt. Plus de 14.000 atteintes aux dispositions et activités commerciales ont été constatées durant la même période.
Dans le cadre de la lutte contre le phénomène de l’utilisation des eaux usées dans l’irrigation  des terres agricoles, les unités de la GN ont enregistré 161 affaires impliquant 166 personnes.
En matière d’insécurité routière, les gendarmes ont constaté 1.018 accidents de la circulation, 260 décès et 1.676 blessés, ce qui représente une baisse comparativement à l’année dernière. De son côté, le colonel Farid Allaoui, directeur des opérations de secours, a exposé le bilan global de la campagne de lutte contre les feux de forêts, de récoltes et d’arbres fruitiers, soulignant que durant les trois mois d’été, 2.043 hectares ont été détruits dont 939 hectares de forêts, 4.163 hectares de récoltes et 51.191 arbres fruitiers.
Selon le conférencier, comparativement à la même période de l’année dernière, il a été constaté une baisse sensible de 96%  en matière d’incendies.  Il dira que la protection civile a mobilisé 37 colonnes mobiles pour lutter contre les feux.
Pour ce qui est de la campagne de surveillance des plages et des baignades dans les 406 plages autorisées à la nage au niveau national,  durant la période considérée, les surveillants de la protection civile ont effectué 76.099 interventions, ce qui a permis le sauvetage de 50.424 personnes de la noyade.
Il a été enregistré 88 décès par noyade dont 50 recensés dans des plages non autorisées à la baignade parmi lesquels 08 enfants et 26 adolescents. 97 autres personnes ont trouvé la mort par noyade dans les barrages, oueds, lacs, mares d’eau, retenues collinaires  et piscines. Selon le représentant des sapeurs pompiers, 160 cas de noyades (soit 86,5%) sont dus au non-respect de la réglementation et des consignes de sécurité en matière de baignade.