Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman Paulo Coelho- "L'Alchimiste"

Date de création: 09-07-2018 10:58
Dernière mise à jour: 09-07-2018 10:58
Lu: 19 fois


SOCIETE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ROMAN PAULO COELHO- « L’ALCHIMISTE »

L’Alchimiste. Roman de Paulo Coelho. Casbah Editions, Alger 2001, 360 dinars, 253 pages.

Santiago est un jeune berger de la région de Tarifa, région qui avait vu, il y a très longtemps l’arrivée des « Maures », surplombée par une vieille forteresse jadis construite par les Maures et d’où on pouvait apercevoir « un morceau de l’Afrique »... un « pays étrange ».  Berger (« intello ») par choix de vie volontaire ,  avec l’accord de son père qui aurait bien voulu le voir continuer ses études et qui a accepté de lui « acheter » un petit troupeau de moutons, « juste ce qu’il faut ». Il parcourt la région, les champs d’Andalousie (qui porte encore en elle « l’odeur du désert et des femmes voilées....la sueur des hommes qui étaient un jour partis en quête de l’Inconnu, en quête d’or et d’aventures et de pyramides) ,  avec son troupeau,  tout en lisant un livre...... ; des livres qu‘il acquiert lors de ses haltes au village et en se reposant , sous un énorme sycomore, dans une vieille église abandonnée, au toit effondré . Des compagnons de route, car les livres « racontent des histoires incroyables quand on a envie d’en entendre » ...... alors que, « quand on parle avec les gens , ceux-ci vous disent certaines choses qui font qu’on reste sans savoir comment poursuivre la conversation » .

Mais Cupidon n’est pas loin et, amoureux (avec petit a)  , cherchant la fortune pour pouvoir épouser sa belle,  il se confie à une voyante qui lui prédit la découverte d’un trésor.....et rencontre un vieil homme, Melchisédec, « Roi de Salem »,  qui va l’orienter par sa sagesse pour qu’il vive sa « Légende personnelle » et découvrir le trésor caché.  Ce qu’il a toujours souhaité faire mais il n’osait.

Comence alors un très long voyage parsemée de rencontres, certaines dangereuses, d’autres amicales et bonnes conseillères le menant de Tanger aux Pyramides (dont celle avec l’Alchimiste....une sorte de gourou) en passant par un désert aux rares oasis et mais pullulant de guerriers toujours prêts au combat . De découverte en découverte, dont l’Amour (avec un grand A) de Fatima qui promet de l’attendre  (avec ou sans trésor) comme toute femme du désert respectueuse des traditions guerrières du Sahara.Une fin de roman assez inattendue.....pour ceux qui ne croient pas aux trésors, ceux qui ont de grands trésors sous les yeux mais qui ne s’en aperçoivent jamais

 

L’Auteur : Né en 1947 à Rio de Janeiro (Brésil) . Une notoriété ,en Amérique latine, comparable à celle de Gabriel Garcia Marquez.

Extraits « Lorsqu’on voit toujours les mêmes personnes, .....on en vient à considérer qu’elles font partie de notre vie. Et alors, puisqu’elles font partie de notre vie, elles finissent par vouloir transformer notre vie .Et si nous ne sommes pas tels qu’elles souhaiteraient nous voir, les voilà mécontentes.Car tout le monde croit savoir exactement comment nous devrions vivre »  (p 39), « L’univers est fait en une langue que tout le monde peut entendre, mais que l’on a oublié » (p 116), « Comment est-ce que j’arrive à deviner le futur ?Grâce aux signes du présent .C’est dans le présent que réside le secret ; si tu fais attention au présent, tu peux le rendre meilleur. Et si tu améliores le présent, ce qui viendra sera également meilleur » (p 165), « Tout évolue dans l’Univers. Et, pour ceux qui savent , l’or est le métal le plus évolué. Ne me demande pas pourqoui, je l’ignore. Je sais seulement que ce qu’enseigne la Tradition est toujours juste. Ce sont les hommes qui n’ont pas su interpréter correctement les paroles des sages. Et, au lieu d’être le symbole de l’évolution , l’or est devenu le signe des guerres » (p 212)

 Avis : Une philosophie de vie (aller jusqu’au bout de ses rêves) si merveilleusement contée.....Pour y croire, il faut lire le livre....avec des yeux .....d’enfant. Grands ouverts sur le monde.

 Citations : « Plus on s’approche de son rêve, plus la Légende Personnelle devient la véritable raison de vivre » (p 120), « Personne ne doit avoir peur de l’inconnu parce que tout homme est capable de conquérir ce qu’il veut et qui lui est nécessaire » (p 125), « La seule chose qui change dans le désert, ce sont les dunes quand souffle le vent » (p 179), « Le mal ce n’est pas ce qui entre dans la bouche de l’homme. Le mal est dans ce qui en sort » (p 183), « Là où sera ton cœur, là sera ton trésor » (p 202)  « La vie est généreuse pour celui qui vit sa Légende Personnelle » (p 253)