Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Rapport Arpt 2015

Date de création: 27-07-2016 12:46
Dernière mise à jour: 27-07-2016 12:46
Lu: 74 fois


TELECOMMUNICATIONS- DEVELOPPEMENT – RAPPORT ARPT 2015

 

         Le secteur des télécommunications a réalisé pour le compte de l’année 2015, chiffred’affaires estimé à 532 milliards de dinars contre 499 milliards de dinars en 2014, soit une croissance de 6,61%, selon le rapport annuel de l’activité 2015, publié par l’Autorité de régulation de la poste et la télécommunication (ARPT/ Juillet 2016). La contribution du secteur des télécommunications au produit intérieur brut (PIB) est, quant à elle, estimée à 3,17% (pour 2015).
Ce rapport qui retrace en détail les données liées au secteur de la poste et la télécommunication, indique dans son volet de la téléphonie fixe et mobile que les revenus générés par les opérateurs pour la même période sont de plus de 433 milliards de dinars, ce qui représente environ 81% des produits consolidés du secteur. Ainsi et malgré ce chiffre d’affaires enregistré, le marché des télécommunications a été marqué en 2015 par une stagnation comparativement aux années précédentes en termes de nombre d’abonnés aux réseaux fixe et mobile, passé de 46,40 millions d’abonnés en 2014 à 46,49 millions d’abonnés en 2015, soit une très légère croissance de 0,21%, selon le même rapport. Cette stagnation a légèrement impacté le taux de pénétration global, qui a atteint 115,09% en 2015 contre 117,46% en 2014, soit l’équivalent de 115 abonnés pour 100 habitants.
Le nombre d’abonnés au réseau fixe reste relativement stagnant depuis l’ouverture du marché de la téléphonie mobile. En comparaison avec l’année 2014, l’année 2015 a enregistré une diminution du volume moyen mensuel des communications par abonné au réseau fixe, passant de 101 à 103 minutes, soit 36 minutes en appel On-net, 18 minutes en appel sortant et 47 minutes en appel entrant.
Au cours de l’année 2015, le volume des appels mensuels d’un abonné au réseau fixe est resté stable par rapport à l’année 2014. Les appels entrants mensuels ont diminué de 5% et les appels sortants ont diminué de 20%.
Le nombre d’abonnés au réseau fixe est de 3,268 millions, soit une augmentation de 4,45% par rapport à 2014 qui avait enregistré 3,099 millions d’abonnés.
Le taux de pénétration au terme de l’année 2015 est de 8,09%. Par contre, le marché de la téléphonie mobile a connu une baisse de 0,16%, en passant de 43,298 millions d’abonnés en 2014 à 43,228 millions d’abonnés.
Elle est due à la désactivation des lignes relatives aux abonnés inactifs et non identifiés des trois opérateurs. Sur les 43 millions d’abonnés, 26,91 millions sont des abonnés au réseau GSM, soit 62,25%, contre 16,32 millions d’abonnés au réseau 3G, soit 37,75%. En termes de parts de marché relatives au parc des abonnés (GSM et 3G), l’opérateur OTA arrive en tête sur le marché de la téléphonie avec 38,43%, suivi respectivement d’ATM et de WTA avec 33,12% et 28,45%.
On enregistre également une baisse des appels vers les réseaux mobiles estimée à 9%, qui s’explique par le changement du comportement des usagers qui privilégient l’utilisation de leurs téléphones mobiles au détriment du fixe.



En termes de revenus, l’exercice 2015,  a permis à l’opérateur historique, Algérie Télécom, de générer plus de 93 milliards de dinars de chiffre d’affaires, soit un taux de croissance de 13% par rapport à celui réalisé au titre de l’exercice précédent. S’agissant du revenu par abonné et par mois, il est passé de 2.178 DA en 2014 à 2.435 DA en 2015, soit une hausse de 12%. Cependant, l’ARPU, qui représente le revenu engendré par abonné sur un réseau mobile, a augmenté de 0,46%, en passant de 652 DA/mois en 2014 à 655 DA/mois en 2015, ce qui est relativement faible par rapport à l’année 2013 où il a enregistré une progression de 3,51%. Pour sa part, le parc abonné internet est passé de 10,1 millions abonnés en 2014 à 21,4 millions abonnés à fin mars 2016, dont 19 millions abonnés enregistrés pour l'internet mobile, 1,89 millions pour l'ADSL et 554.903 pour la 4G LTE. Le réseau filaire, lui, représente 92% contre 8% pour le réseau WLL. S’agissant des autorisations dans les télécommunications, l’Autorité a accordé, au titre de 2015, pas moins de 100 autorisations pour plusieurs prestataires et différents types de services. A titre indicatif, « l’ARPT a attribué neuf autorisations d’exploitation de géo-localisation des flottes, permettant ainsi d’atteindre le nombre de 64 prestataires de service, servant près de 30.000 clients », précise le rapport. L’Autorité de régulation a procédé également à l’octroi de 69 autorisations pour l’exploitation de réseaux radioélectriques. Elle a délivré, en outre, six autorisations d’exploitation des services de centre d’appels, ainsi que six autres autorisations des services de fourniture d'accès à Internet.
Dans le même sillage, durant l’année 2015, l’Autorité de régulation a validé 169 offres pour les services de téléphonie mobile 2G et 3G, au bénéfice des trois opérateurs, et ce, sur les 170 propositions soumises par ces derniers.
Elle a délivré 1.186 certificats d’agrément des équipements terminaux de télécommunications et d’installations radioélectriques ainsi que des équipements postaux.