Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Personnalités brillantes 2014- Algérie Focus Com

Date de création: 23-12-2014 15:55
Dernière mise à jour: 23-12-2014 15:55
Lu: 338 fois


SOCIETE – PERSONNALITES- PERSONNALITES BRIILANTES 2014-  ALGERIE FOCUS COM

(c) 2014 touche à sa fin, et ce fut une année marquante pour l’Algérie. Plusieurs personnalités algériennes ont brillé par leur talent, leur ingéniosité, leur créativité et ont participé à l’essor du pays par leur création dans différents domaines.  La rédaction d’Algérie Focus vous laisse découvrir les 10 personnalités qui ont marqué l’Algérie durant l’année 2014.

 

L’entrepreneur algérien Issad Rebrab

Avec une fortune estimée à 3.1 milliard de dollars US, le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, a été classé, récemment par le magazine américain Forbes portant sur le classement annuel des plus grosses fortunes dans le monde, à la 549e place. Issad Rebrab, la première fortune de l’Algérie, a acquis en 2014 à l’étranger plusieurs entreprises étrangères dont Oxxo, Fagor Brandt, et tout récemment du groupe Lucchini, l’un des géants italiens de la sidérurgie.

Le footballeur Yacine Brahimi

Le footballeur  international franco-algérien Yacine Brahimi qui joue au poste de milieu offensif au FC Porto a brillé lors de sa participation à la Coupe du monde au Brésil, où il s’est distingué avec les Fennecs et inscrit un but contre la Corée du Sud, avant une qualification historique de l’Algérie au second tour. Le joueur algérien a joué pour la première fois avec l’équipe nationale algérienne en mars 2013, dans un match contre le Bénin pour le compte des qualifications de la Coupe du monde 2014.

Lyes Salem

Acteur, Scénariste et réalisateur franco-algérien, Lyes Salem a suscité une vive polémique après la projection en avant-première à Oran de son dernier film l’Oranais qui lui a valu une avalanche de critiques émanant des nationalistes et des chefs religieux algériens qui ont considéré que le film porte atteinte à l’islam et à l’image des Moudjahidine durant la période poste-indépendance.  Le long métrage de Lyes Salem a été primé lors du Festival du film francophone d’Angoulême 2014 où il est tributaire du prix du meilleur acteur ainsi que durant le Festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz 2014 où il remporte le Chistera du jury des jeunes.

Kamel Daoud

Avec son dernier roman, Meursault, contre-enquête, édité en 2013 en Algérie, l’écrivain et journaliste Kamel Daoud fera date dans la littérature algérienne. Mais, ce n’est pas parce qu’il a affronté, dans son roman, l’autorité du régime actuel et fait face à sa langue de bois, ni pour avoir osé exprimer des idées différentes sur l’Islam, les musulmans, Dieu et la langue arabe, mais pour la vague d’indignation et la campagne de haine qui a été lancée contre lui après ses différents passages sur des plateaux de télévision françaises pour parler de son roman. En effet, Kamel Daoud a été victime d’un appel au meurtre de la part de Hamadache, un imam salafiste. Cet appel à la haine a suscité une mobilisation nationale en guise de solidarité avec cet homme de plume qui reconnaît être victime d’une campagne de dénigrement visant à le pousser à quitter l’Algérie.

Rachid Nekkaz

Originaire d’un quartier populaire du Val-de-Marne, Rachid Nekkaz est devenu en 2014 un homme politique algérien hors pair. Celui qui a été écarté de la course à l’élection présidentielle de 2014 pour s’être fait dérober ses 62 000 parrainages lors du vol de son véhicule dans l’enceinte même du Conseil Constitutionnel algérien à Alger, a créé un véritable buzz cette année par son long périple à travers le pays et qui lui a valu plusieurs arrestations. Mais, le militant algérien, « Candidat de la jeunesse et du changement »,  n’a pas baissé les bras et à continuer ses marches.

Nouria Benghebrit

La ministre de l’Education nationale Nouria Benghabrit-Remaoun, a su affronter avec sang-froid et intelligence la polémique infondée portant sur ses origines juives supposées. La polémique s’est déclenchée juste après sa désignation,  le 5 mai 2014 au poste de ministre de l’Education nationale. Elle a fait face aussi à une campagne hostile et haineuse à cause de sa non-maîtrise de la langue arabe. Les partisans du courant conservateur ont réclamé sa tête et sa démission du gouvernement. Mais elle a fait des efforts et a refusé de céder. Elle a amélioré sa locution en arabe et elle multiplie les projets de réforme dans son secteur. Du moins, elle essaie.

Lotfi Double Kanon

Il tire à boulets rouges sur le système algérien en place, il descend en flamme les politiques algériens qu’il accuse dans ses tubes de Chiyatines, de corrompus et de vendus. Lui, c’est Lotfi Double Kanon pour qui 2014 a été celle  de tous les tubes incendiaires.  Sa dernière chanson “Dez Maahoum” ou “Pousse avec eux”, sortie le 11 décembre, le rappeur révolté le chanteur s’attaque à Amara Benyounes, ministre algérien du Commerce, à Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien, et ses multiples dérapages, et même au chanteur de raï Cheb Khaled qui a affiché son soutien public au président Abdelaziz Bouteflika.

Le boxeur professionnel Djamel Dahou

Le jeune boxeur professionnel algérien Djamel Dahou a réussi à garder son titre mondial « Espoirs » de la catégorie Welters WBC après sa victoire, en décembre dernier, à Bordj Bou Arreridj contre le Mexicain Daniel Valenzuela. Le brillant sportif algérien a dédié sa victoire aux peuples algérien et palestinien.

L’actrice algérienne Adila bendimrad

La talentueuse actrice algérienne Adila Bendimerad  a été primée, en 2014, lors des Trophées Francophones du Cinéma 2014 où elle a reçu une distinction pour son second rôle dans Le Repenti, un film réalisé par Merzak Allouache. Par cette distinction, l’actrice remporte son quatrième prix pour son rôle dans le Repenti où elle joue une mère dont la fille a été kidnappée par un groupe terroriste. En 2012, elle avait déjà obtenu le prix de la meilleure actrice au Festival international cinématographique du Caire.

L’humoriste Youcef Zerouta

Youcef Zerouta est un célèbre humoriste et youtubeur algérien qui utilise un humour grinçant pour dénoncer le ridicule de la classe politique algérienne et railler les phénomènes sociaux algériens. Dans ses différentes vidéos, il décortique tous les sujets même les plus tabous pour appeler à une prise de conscience et une meilleure approche des sujets épineux qui marquent l’actualité en Algérie.

(c) www.algerie-focus.com