Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Automobiles 2013

Date de création: 23-07-2013 16:13
Dernière mise à jour: 03-02-2014 14:19
Lu: 450 fois


COMMERCRE - IMPORTATION - AUTOMOBILES 2013

 

Les importations algériennes de voitures ont enregistré, en 2013, un recul en valeur de plus de 3,5% et en nombre de 8,4% (Douanes algériennes).

Le montant des importations des véhicules a atteint plus de 7,33 milliards de dollars (mds usd) contre 7,60 mds usd en 2012, soit une baisse de 3,54%, selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis) des Douanes.
Le nombre des véhicules importés a, quant à lui, totalisé 554.269 unités l’année écoulée contre 605.312 voitures en 2012, soit une baisse de 8,43%, précise-t-on de même source. Ce recul des importations des voitures a concerné les concessionnaires activant en Algérie ainsi que les particuliers, selon les chiffres des Douanes obtenus par l’APS.
En effet, la quarantaine de concessionnaires ont importé 529.976 véhicules en 2013 contre 577.637 véhicules, en baisse de 8,25%, pour une valeur de près de 6,65 mds usd, contre 6,89 mds usd, en baisse également de 3,60%.
Les importations des véhicules effectuées par les particuliers ont également connu la même tendance en termes de nombre et de valeur. Elles sont passées de 27.675 unités en 2012 à 24.293 véhicules, soit une baisse de 12,22%.
Le montant a également reculé de près de 3%, à 686 millions usd en 2013 contre 707 millions usd en 2012, ajoute le Centre.
Après une année exceptionnelle où les importations de véhicules avaient dépassé les 600.000 unités en 2012, les professionnels s’attendaient à cette baisse de 2013 et qui devrait, selon eux, se poursuivre en 2014.
Cette situation s’explique, selon eux, par une chute de la demande qui s’ajoute à un niveau "important" des stocks et enfin l’orientation des dépenses des ménages vers l’immobilier.


Marché de l’automobile : poursuite du recul de la demande en 2014

Pour M. Abbes Kaci, consultant international, cette "chute des importations des véhicules trouve son explication dans les difficultés qu’éprouvent les concessionnaires à écouler leurs produits importés contrairement à l’année 2012 où le marché automobile avait connu une croissance exceptionnelle".
"Durant les dix derniers mois de l’année écoulée, le marché algérien de l’automobile a souffert d’une baisse de la demande conjuguée à un niveau de stocks très important", avait déclaré à l’APS M. Abbès.
Selon cet expert, "les ménages orientent leurs dépenses vers le logement notamment avec le retour de la formule de la location-vente de l’Agence d’amélioration et de développement de logements (AADL)".
Pour le président de l’Association des concessionnaires algériens de l’automobile (AC2A), Abderrezzak Lachachi "le marché de l’automobile s’oriente, dorénavant, vers une baisse continue et cette tendance se poursuivra pour l’année 2014".
"Les importations des véhicules durant les derniers mois de 2013 ont connu une évolution logique par rapport au mécanisme de la demande qui a sensiblement baissé durant cette période", avait-il déclaré à l’APS.
"Cette situation est difficile, pour les concessionnaires automobiles qui sont confrontés à une baisse sensible de la demande conjuguée à un niveau des stocks très important, ce qui les a incité ces derniers mois, a multiplié les offres pour attirer les acheteurs, comme que les importantes remises proposées et la livraison immédiate de véhicule...etc", a-t-il encore souligné.
Par ailleurs, le gouvernement a décidé d’assainir définitivement le marché de l’automobile et rationaliser les importations afin de mettre fin à l’anarchie et aux incohérences qui le caractérisent depuis 2007.
Un projet de loi modifiant et complétant le décret exécutif N°07-390 du 12 décembre 2007 fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de commercialisation de véhicules automobiles neufs est en cours de préparation.
Un groupe de travail composé d’un représentant du ministère du Commerce, des Finances, de l’Industrie, de l’Energie et des mines, installé suite à une instruction du Premier ministre prend en charge la révision du décret de 2007.
Afin de remettre de l’ordre dans le marché national du véhicule neuf, le ministère des Finances a décidé d’introduire plusieurs mesures dans la loi de Finances 2014 portant notamment sur la limitation de l’importation des véhicules aux concessionnaires automobiles, l’interdiction à ces derniers d’importer pour le compte d’autres concessionnaires en dehors de leurs réseaux de distribution et l’obligation d’installer une activité industrielle ou de service dans un délai de trois ans.
Les marques européennes (françaises, allemandes) occupent toujours la tête de la liste des importations suivies par les marques japonaises et sud-coréennes.



 MARCHE  AUTOMOBILE 2013

 (c) Nadir Kerri/El Watan

 _Les filiales algériennes des constructeurs français, Renault et Peugeot, ont «raflé la mise» du marché de l’automobile national pour l’année 2013.

A eux seuls, ces deux concessionnaires de marques généralistes ont vendu 112 000 unités pour le groupe Renault (Renault et Dacia) et 74 350 pour la marque Peugeot. Par groupe, c’est la marque au losange qui a dominé le marché pour la huitième année consécutive avec ses deux modèles, Renault nouvelle Symbol et Dacia nouvelle Logan, qui ont réalisé d’importantes ventes lors du deuxième semestre de l’année écoulée avec respectivement 19 613 unités et 10 237 unités. Le groupe Renault a maintenu les ventes des anciens modèles Symbol et Logan en stock qui ont été écoulés à 3449 pour le premier modèle cité et 16 311 pour le deuxième.  En gros, le groupe Renault totalise un  volume de vente de 74 088 unités pour la marque Renault et 37 290 pour la marque roumaine Dacia.

D’autres modèles du groupe Renault  se sont distingués par un volume de ventes important à l’image de la Clio4  avec pas moins de 19 650 ventes, la Clio Campus avec 11 008 unités, le nouveau Kangoo avec 8293 unités, ou encore le Master écoulé à 14 596 unités.   Pour l’autre marque française, à savoir Peugeot Algérie, c’est la berline  Peugeot 301 qui arrache le haut du podium des meilleures ventes du marché avec un volume de 23 686 unités, suivi de la Peugeot 208 avec 17 462 unités.

Ces deux modèles se classent dans le top 10 de meilleures ventes du marché pour 2013. Chez Peugeot Algérie toujours, la 308 réalise 5172 ventes pour cette année 2013, loin derrière les 7819 ventes réalisées en 2012. Le modèle équipé du moteur 1.6 Hdi de 112 cv demeure très prisé avec un volume de ventes de 3273 unités. La marque japonaise Toyota arrive en 4e position du classement du top 10 des ventes  toutes gammes confondues avec un volume de 32 150 unités. Le pick-up Hilux occupe le haut du tableau des meilleures ventes de ce concessionnaire avec un volume de 16 981 unités. 

La nouvelle Yaris s’est vendue à 4511 unités, alors que l’ancienne version s’est écoulée à 3834 unités. Quant à Sovac, représentant du géant germanique de l’automobile le groupe VW, il s’est distingué par un volume de ventes de l’ordre de 59 671 pour l’ensemble des marques du groupe. En détail,  la marque VW a réalisé un volume de 30 629 dont 24 889 pour le VP et 5740 pour le VU. Seat, la marque espagnole du groupe, a réalisé un volume de 23 037 ventes alors que la marque tchèque Skoda a pu écouler pas moins de 9150 unités. Par modèle, la Seat Ibiza se classe en haut du tableau chez Sovac avec 19 663 ventes, suivie de la VW Polo avec 14 735, alors que la Skoda Fabia a réalisé 5038 ventes.

La marque allemande haut de gamme, Audi, a réalisé, quant à elle, 2595 ventes dont 698 pour le Q3, 552 pour le Q5 et 676 unités pour la Audi A 1. La marque sud-coréenne Hyundai arrache la 5e position du classement par marque    avec un volume de ventes de 33 312 unités dont 369 uniquement pour la gamme des bus. L’Accent s’est écoulée à 13 119 unités, alors que la Eon s’est vendue à 8279 unités. Kia Algérie occupe la 8e place du classement avec un volume de ventes de 2254 unités. La Kia Picanto occupe le haut du tableau avec 12 469 ventes, suivie du k 2700 frigo 2196 ventes et 1707 ventes dans se version plateau. Chevrolet, la marque américaine, commercialisée en Algérie par Diamal, a réalisé 20 571 ventes.

La Chevrolet Sail n’a pu séduire que 5919 clients, alors que la Chevrolet Aveo n’a trouvé que 3027 clients. Idem pour la Spark vendue à 6865 unités. La Chevrolet Sonic, la nouvelle venue de la marque, s’est vendue à 649 unités, alors que la Cruze n’a pu séduire que 1478 clients. Toujours chez les marques américaines, Elsecom Ford vient de réaliser un volume de ventes de 8445 unités pour l’année 2013, soit une progression par rapport à l’année 2012 avec 7987 véhicules vendus. La marque américaine maintient ainsi le cap et réalise de bons résultats. Selon les chiffres en notre possession, la Ford Fiesta occupe le haut du tableau avec un volume de 4674 ventes. Le 2e modèle le plus vendu chez Elsecom Ford a été, pour l’année 2013, la Ford Connect avec un volume de 1496 ventes, suivi par la Ford Figo avec 823 ventes, puis la New Focus, dans sa version 5 portes, avec 630 ventes. 


 

Nadir Kerri