Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Criminalité- Alger 2011

Date de création: 03-01-2013 11:30
Dernière mise à jour: 03-01-2013 11:30
Lu: 302 fois


SOCIETE- ENQUETES ET REPORTAGES- CRIMINALITE –ALGER 2011

Les efforts de la sûreté de wilaya d’Alger consentis dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes dans les quatre coins de la capitale ont donné satisfaction. La stratégie engagée par la police porte ses fruits en enregistrant une baisse sensible dans les affaires de crimes et délits de droit commun au cours de la période 2011.
Pour la cellule de communication de la sûreté de wilaya d’Alger, le bilan de la criminalité fait ressortir un net recul de la criminalité dans la capitale et sa périphérie, avec tout de même une prédominance de certaines infractions par rapport à d’autres. Citons à ce titre les stupéfiants et le port d’armes prohibées, respectivement 2.833 et 1.683 personnes impliquées.
Au regard du volume global des affaires enregistrées au nombre de 38.534 affaires, ce qui représente 8,46 % de plus que l’exercice 2011, avec un écart de plus de 3.000 affaires traitées par la sûreté de wilaya d’Alger.
Le déploiement renforcé dans les milieux où la délinquance a connu des pics par le passé a fait que certaines infractions telles que les vols, avec violence notamment, les rixes et les coups et blessures volontaires (CBV) régressent considérablement.
Un autre facteur est à l’origine de cette baisse : les opérations de police et les descentes inopinées à la recherche des délinquants et autres dealers faisant l’objet de mandats de justice et recherchés par les services de police contribuent à dissuader la récidive ; à ce titre, plus de 4.532 individus impliqués ont été arrêtés dans ce cadre.
Le bilan recèle le nombre de 28.028 individus interpellés dans le cadre de leur implication dans des affaires de criminalité en général (crimes et délits de droit commun et crime organisé), et la tranche d’âge entre des appréhendés 18 et 28 ans est la plus représentée dans la pyramide avec un taux de 48% parmi les personnes impliquées dans des affaires délictuelles, les moins de 18 ans (mineurs) viennent en dernière position avec 7% de cet échantillon.
Pour sécuriser davantage la capitale et son agglomération, plusieurs opérations ont été menées ayant ciblé les espaces publics et endroits susceptibles de drainer les délinquants et marginaux. Personnes contrôlées : plus de 80.000 (3 interpellations — 2 pour détention de stupéfiants et une pour vente illicite de boissons alcoolisées et spiritueux)  alors que 14.000 véhicules sont contrôlés.
Dans un autre registre, celui de la sécurité routière, 158.463 infractions au code de la route verbalisées (contre 10.1762 enregistrées l’année dernière), 30.705 retraits de permis de conduire (contre 19.999 en 2011). Le nombre d’accidents a atteint 1.319, occasionnant 55 morts et des blessures à 1.512 autres (contre 2.525 en 2011, avec 1.828 blessés et 52 décès).
M. Mendaci (publié in El Moudjahid, jeudi 3 janvier 2012)