Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Automobiles 2012

Date de création: 04-08-2012 12:54
Dernière mise à jour: 03-02-2013 21:25
Lu: 471 fois


COMMERCE - IMPORTATION - AUTOMOBILES 2012

L’importation de véhicules a poursuivi son ascension en 2012 avec 45,75% d’augmentation par rapport à 2011, selon le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS, 22 janvier 2013)

Les Douanes ont enregistré l’importation de 568 610 véhicules en 2012 contre 390 140 véhicules en 2011. Les chiffres du CNIS indiquent également que la facture des importations des véhicules a connu une hausse de 45,25%, passant de 354,16 milliards de dinars en 2011 à 514,43 milliards de dinars en 2012, soit l’équivalent de 6,9 milliards de dollars au taux de change pris en compte par la loi de finances 2012. Ce rebond des ventes de véhicules neufs s’explique, selon l’APS qui cite des experts, par la hausse du pouvoir d’achat en 2011 dans le sillage de la revalorisation des salaires des travailleurs dans plusieurs secteurs, notamment la Fonction publique, la santé, l’éducation, etc.

Les véhicules ont été importés par une quarantaine de concessionnaires présents en Algérie ainsi que par les particuliers. Les concessionnaires ont importé 543 423 véhicules en 2012 contre 365 948 véhicules, en hausse de 48,5%, pour une valeur de 480,17 milliards de dinars (+49,01%), contre 322,24 milliards de dinars en 2011, relèvent les chiffres provisoires du CNIS. Le nombre de véhicules importés en 2012 par les particuliers a connu une hausse de 4,11%, passant à 25 187 véhicules avec une facture de 34,25 milliards de dinars, en hausse de 7,28%. Selon le CNIS, les voitures françaises arrivent toujours en tête des véhicules importés par l’Algérie, ainsi le groupe français Renault vient en tête avec 115 502 véhicules en 2012 pour une valeur de 91,83 milliards de dinars, contre 75 956 unités en 2011, soit une hausse de 52,06% en termes de nombre.

La marque Peugeot a occupé la 2e place avec 65 756 voitures (61,75 milliards de dinars) contre 35 130 (32,65 milliards de dinars), en hausse en nombre de 87,18% et de 87,30% en valeur. La 3e position revient au sud-coréen Hyundai avec 51 048 véhicules (33,84 milliards de dinars), contre 50 697 unités (29,46 milliards de dinars) en 2011, enregistrant également une hausse en termes de valeur et nombre de respectivement 14,89% et 0,69%. Malgré les effets de la crise économique internationale, l’arrêt du crédit automobile et les taxes introduites depuis 2008 afin de réguler le marché de l’automobile, les importations des automobiles ont repris leur tendance haussière dès 2010.