Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Tabagisme des jeunes

Date de création: 12-06-2011 22:33
Dernière mise à jour: 14-06-2012 10:39
Lu: 474 fois


 

SOCIETE - MAUX SOCIAUX - TABAGISME DES JEUNES

De plus en plus d'enfants fument. C'est ce qui ressort des résultats de plusieurs sondages effectués en milieu scolaire (questionnaires soumis à des élèves de collèges et lycées de trois wilayas: Ain Defla, Ouargla et Alger) par la Forem et diffusés fin mai 2005.
Alger: - 1 400 questionnaires ont été distribués auprès d'élèves âgés de 11 à 16 ans, dont 58% auprès de filles.
On note 13% de fumeurs chez les garçons et 1,5% chez les filles. 5% des élèves "chiquent", dont 3% occasionnellement.
6% des collégiens ont commencé à fumer avant l'âge de 10 ans et 11% fument plus d'un paquet par jour.
51% fument dans la rue, 21% à l'intérieur de l'enceinte scolaire et 4,1% devant leurs enseignants (à noter que 9% de ces enseignants fument en classe et 40% des parents des élèves interrogés sont des fumeurs dont 3% des mamans)
- Pour les élèves du secondaire âgés entre 15 et 20 ans, sur les 2 664 lycéens interrogés, répartis entre 1 546 filles (60%) et 1 038 garçons (39,5%), 455 sont des fumeurs, soit 17%. Le sondage révèle que 8,27% sont des filles contre 39,5% de garçons.
-50% des garçons fumeurs consomment entre 10 cigarettes et 1 paquet par jour, alors que 12% dépassent le paquet par jour. Pour les filles consommatrices du tabac, 16% fument entre 10 cigarettes et 1 paquet. Là aussi, on souligne que 41% des parents des élèves interrogés sont fumeurs, dont 4% de mamans.
Ouargla: 941 lycéens de 5 lycées interrogés (505 filles et 411 garçons). Age variant entre 15 et 20 ans dans 96% des cas. 1% des filles fument contre 17,3% des garçons. 39% des garçons fument entre ½ et un paquet de cigarettes par jour alors que 7% fument plus d'un paquet par jour. 13,5% des parents fument dont 0% de mamans
Ain-Defla: 961 lycéens de 16 lycées interrogés (397 filles et 533 garçons). Age variant entre 15 et 20 ans dans 96% des cas. 3,7% des filles fument contre 78% des garçons. 23% des élèves fument entre ½ paquet et un paquet par jour et 18% fument plus d'un paquet. 34% des parents sont des fumeurs, dont 1% des mamans
(Voir aussi fiche documentaire SOCIETE/ALIMENTATION/Habitudes)
Notes : - La Forem a réalisé une enquête au cours de la première quinzaine du mois de mai 2006 en collaboration avec le secteur sanitaire d'El Harrach (Alger). Elle a concerné 1 370 élèves âgés entre 11 et 13 ans de 18 établissements scolaires( 6 Cem et 12 écoles primaires) situés dans la région est d'Alger. Elle a été diffusée le 30 mai 2006 à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le tabac : 8% des garçons et 0,5% des filles de moins de 13 ans consomment du tabac.

Les résultats (diffusés en juin 2011 par le Service des maladies respiratoires de l'hôpital Mustapha -Pacha d'Alger), sanctionnant un travail mené en 2005 et 2006 et couvrant un échantillon représentatif de 3 690 élèves des trois cycles , relevant de 20 établissements scolaires, soit 42% du nombre global des élèves de la daira de Hussein Dey (8 837 élèves)  ont permis de conclure  que:

3% des enfants dont l'âge varie entre 6 et 12 ans sont pris au piège de la cigarette (115 000 élèves sur les 3 848 000) .  Près  de 12% des élèves du cycle moyen fument (371 640 élèves sur les 3,1 milions ) . Et, il ya plus de 332 000 lyvcééens (sur 1,3 million) qui fument.

La consommation de cigarette augmente avec l'âge

Plus de 49% des élèves interrogés disent ignorer les dangers du tabagisme actif et 83% des élèves questionnés disent ignorer les dangers du tabagisme passif 

En 2006,l'Algérie a ratifié la convention-cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac. Cette ratification est intervenue trois ans après la promulgation , le 6 avril 2003, du décret sur l'interdiction de l'usage du tabac dans les établissements culturels et l'administration .

Trois ans plus tôt avait été promulgué (septembre 2001) le décret exécutif 01-285 fixant les lieux publics où l'usage est strictement interdit. 

- Selon une enquête d'Euromonitor Internatioinal (voir Le Soir d'Algérie du lundi 2 avril 2012) plus de 30 milliards de cigarettes sont produites en 2010 en Algérie. En valeur, cela représente 2, 2579 milliards de dollars US , soit près de 63,7 dollars par habitant. Et, avec un taux de croisance annuelle sur la période 2010-2015 estimé à 3,4%. Concernant la consommation par habitant, 28% des pays du monde ont une consommation inférieure à 63,7 dollars. De même , le marché algérien compte parmi les 26% des pays qui enregistrent une croissance supérieure à 3,4%                                                                                                            - Le tabagisme habituel se trouve renforcée depuis quelques années par la consommation de Narguilé, ou Chicha ou Ringuila, habitude importée d'Egypte et d'autres pays du Moyen-Orient. Composé de 25% de tabac et mélangé à de la mélasse,le narguilé comporte un arôme de fruit, ce qui donne une sensation agréable qui fait "oublier" les produits toxiques inhalés.De plus ,l'utilisation des mêmes appareils par plusieurs consommateurs facilite la transmission microbienne.  L'adepte du narguilé avale à chaque bouffée plus d'un litre de fumée cancérigène contre 0,5 à 1 litre ingurgité au sortir de la consommation d'une cigarette seulement. Consommer une ringuila durant une heure équivaut à fumer 200 cigarettes.