Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Very influent personalities (Vip 2009) - Top 10

Date de création: 24-12-2009 19:40
Dernière mise à jour: 24-07-2012 11:49
Lu: 624 fois


SOCIETE - PERSONNALITES - VERY INFLUENT PERSONALITIES ( VIP 2009) - TOP 10

 

Classement almanach-dz.com établi sur la base de l’observation journalistique générale et du suivi des évènements d’actualité de l’année 2009

 

Bouteflika Abdelaziz : Chef de l’Etat. Pour son soutien à l’équipe nationale de football dans ses rencontres qualificatives aux phases finales de la CAN et de la CM 2010, tout particulièrement  à travers l’aide apportée aux supporters devant se déplacer à Khartoum, lieu de la rencontre de barrage contre l’équipe d’Egypte, et après les « mésaventures » vécues au Caire par l’équipe nationale et  les supporters algériens .

Raouraoua Mohamed : Président de la Fédération algérienne de football. A permis, grâce à son expérience internationale et à son engagement personnel, après son arrivée à la tête de la FAF, de re-organiser et de ré-dynamiser le football national et d’être un des moteurs de la qualification de l’Algérie aux phases finales de la CAN et de la CM 2010.

 

Sâadane Rabah: Entraîneur de l’équipe nationale de football seniors. Revenu , après des hésitations, avec des objectifs modestes , qualifier l’Algérie à la CAN 2010, il a réussi à l’amener aux phases finales de la CAN et de la Coupe du monde 2010 ; des objectifs attendus depuis bien des années. De plus, son équipe a réussi à éliminer de la CM celle de l’Egypte….après un match sous haute tension au Caire et un match-barrage à Khartoum.

 

 Ged Joseph : Président directeur général de Watanyia Algérie (Nedjma) qui a choisi une politique de  « sponsoring » dynamique et offensive de l’équipe nationale de football qui s’est qualifiée aux phases finales de la CAN et de la CM 2010. Il a réussi à devancer les autres opérateurs qui n’ont fait , par la suite, que « suivre » le mouvement.

 

Fodhil Ali: Directeur de publication d’Ech Chourouk El Yaoumi (quotidien) qui est arrivé à tirer plus de deux millions d'exemplaires lors de la phase finale de la CM 2010 de football. A réussi à contrecarrer les attaques anti-algériennes des médias audiovisuels égyptiens (dont les chaînes satellitaires) qui, bien avant la rencontre du Caire, cherchaient à déstabiliser les joueurs de l’équipe nationale de football. Et ce, grâce, entre autres, à la diffusion on-line du journal

 

 

 Rebrab Isâad : Président du Conseil d’administration du groupe Cevital, le groupe industriel privé le plus important et le plus stable du pays. Il s’est fait remarquer en élargissant,  fin 2009,  le Conseil d’administration (alors limité aux seuls membres de la famille Rebrab) à des personnalités extérieures.

 

Bouabdallah Abdelwahid : Président Directeur général d’Air Algérie. Grâce à la mobilisation de son entreprise , près de 52 vols ont permis , en quelques jours,  en pleine période du Hadj, de transporter des milliers de supporters vers et de Khartoum (32 000 places en aller-retour) lors de la rencontre de barrage de football Algérie –Egypte qualificative à la phase finale de la Coupe du monde 2010.

 

Sidi Said Abdelmadjid : Secrétaire général de l’UGTA. Il reste, dans le paysage syndical national , malgré l’existence d’autres organisations de travailleurs, agréées ou non, le  passage obligé et l’interlocuteur incontournable dans toute négociation avec le gouvernement et le patronat.

 

Hamiani Reda : Président du Forum des chefs d’entreprises. Homme d’affaires, ancien ministre, il a réussi à donner au FCE de l’influence grâce au poids économique de ses membres, mais aussi et surtout en raison de ses capacités réflexives et de proposition.

 

 

Rahmani (Mokkadem) Anis : Directeur de publication An Nahar El Djadid (quotidien) qui est arrivé à tirer plus d’un million d’exemplaires lors de la phase finale de la CM 2010 de football. A réussi, lui aussi,  à riposter aux  "attaques" anti-algériennes des médias audiovisuels égyptiens (dont les chaînes satellitaires) qui, bien avant la rencontre du Caire, cherchaient à déstabiliser les joueurs de l’équipe nationale de football. Et ce, grâce, entre autres, à la diffusion on-line du journal