Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Criminalité 2008 - Femmes criminelles

Date de création: 29-01-2009 07:09
Dernière mise à jour: 01-03-2013 17:35
Lu: 501 fois


SOCIETE - CRIMINALITE - CRIMINALITE 2008- FEMMES CRIMINELLES

- Selon une étude de la Gendarmerie nationale (diffusée en janvier 2009), 2169 femmes ont té éarrêtées en 2008 en Algérie pour des crimes et des délits variés.

C'est dans les affaires de contrebande que le recours aux femmes a été le plus constaté . 307 femmes ont été arrêtées dans les bandes frontalières de l'Est et de l'Ouest. Sur les 2941 personnes arrêtées en 2008 dans les affaires de contrebande, les femmes ont atteint une proportion de 10% de l'ensemble des personnes arrêtées.

Les affaires liées aux bonnes moeurs et à la prostitution ont été le gros du chiffre concernant la criminalité féminine. Plus de 210 femmes ont été arrêtées pour ces deux motfs.. Selon l'étude, des femmes ont exercé la prostitution comme un métier "stable"......Plus de 46% des affaires liées au racolage, à la prostitution et aux maisons de débauche ont été des femmes.

66 femmes ont été arrêtées pour vol

22 femmes ont été arrêtées pour des fafires d'enlèvement. C'est là une nouvelle donne, selon l'étude, de la criminalité en Algérie.

Dans un classement par ville, les femmes sont, à Sétif et Sidi Bel Abbès, à la première et la deuxième place avec 70 et 32 femmes arrêtées pour atteinte aux personnes , tandis que les femmes sont, dans le chapitre des atteintes aux biens publics, à la première place à Alger et à Oran avec respectivement 19 et 16 femmes arrêtées en 2008.

Les femmes de Tipaza ont occupé la première place dans le chapitre des atteintes aux bonnes moeurs avec 554 arrestations ,suivies de Sétif, 45 arrestations, Mostaganem, 40, Alger,23, puis Oum El Bouaghi et Oran.

En matière de contebande , les femmes de Ain Témouchnet occupent une première position en force avec 123 femmes arrêtées en 2008, suvi de loin par les femmes de Tindouf,avec 49 arrestations, Oran, 42, Béchar avec 40 femmes arrêtées, puis Tlemcen avec 33. En matière de contrebande , ce sont toujours des femmes de l'ouest qui sont arrêtées , les personnes du centre étant situées loin des frontières Est et Ouest  " où prospère la contrebande en tout genre".

Note: Des rapports de police datant de fin novembre 2008 donnent un chiffre de 3 542 femmes arrêtées pour des affiares liés au même motif que ceux de la Gendarmerie, mais on y retrouve aussi bien d'aiutres délits. Globalement , les femmes se retrouvent désormais au niveau de tous les crimes , à l'instar des hommes .