Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Répartition

Date de création: 24-07-2008 18:17
Dernière mise à jour: 07-04-2012 00:15
Lu: 629 fois


COMMERCE - MARCHES - REPARTITION

 

Il existe en Algérie (en octobre 2005) 42 marchés de gros (43 recensés fin 2011) , 977 marchés de détail répartis à travers 703 communes. Les 838 communes restantes n'ont pas de marché de détail, ce qui encourage le "marché noir".

Par ailleurs, sur une production de 7,4 millions de tonnes de fruits et légumes, seulement 2,76 millions de tonnes sont commercialisés par les circuits de distribution réguliers, le restant échappant aux marchés officiels de gros et de détail.

Pour lutter contre l'informel, un plan de développement du réseau de distribution a été prévu par le ministère du Commerce : il prévoit la réalisation de 9 marchés de gros, de 1836 marchés de détail , de 838 marchés couverts, de 1000 marchés de proximité , et la réhabilitation de 400 marchés couverts.

Ce programme est étalé sur cinq ans et coûtera 36,7 milliards de dinars.

Le ministère du Commerce a recensé en 2005, 732 marchés informels où activent 102 000 intervenants. Et, pour légaliser l'informel, il a été aménagé 300 espaces qui ont touché 10 000 commerçants au noir, soit environ 10% de cette population.

- Une enquête menée fin 2011 par le ministère du Commerce a montré que sur les 1 597 marchés existants au niveau national , 765 sont classés dans la case du commerce informel. Alger vient en tête de liste avec 147 structures , suivie de Boumerdès (63), Oran (52), Constantine (31), Biskra (29), Chlef (28) et Blida (27) . Le nombre d'intervenants dans le circuit informel a été estimé à 61 127 environ, soit près de 5% du nombre de commerçants inscrits au registre du commerce dans la catégorie service et détail qui a été évalué à 1 238 983.