Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Développement humain

Date de création: 17-07-2008 18:57
Dernière mise à jour: 17-07-2008 18:57
Lu: 565 fois


L'Algérie est classée à la 103ème position de l'indice mondial du développement humain, un classement de 177 pays établi par le Pnud qui combine l'espérance de vie, le niveau d'éducation et le revenu par habitant.

L'Algérie devance le Maroc, classé à la 124ème position, mais se trouve loin derrière la Tunisie en 89ème position.

Le document de 401 pages  a été publié  en septembre 2005. Il épingle, entre autres, les politiques commerciales "inéquitables" menées par les pays riches, empêchant la croissance des pays pauvres et relève que les  500 personnes les plus riches du monde ont un revenu combiné plus important que celui des 416 millions les plus pauvres. A côté de ces extrêmes, les 2,5 milliards d'individus vivant avec moins de 2 dollars par jour (40% de la population mondiale) représentent 5% du revenu mondial. Les 10% les plus riches, qui vivent presque tous dans les pays à revenu élevé, comptent pour 54%.

Une analyse, sur 150 pays, réalisée en 2005 par l’Université du Maryland (Usa), et dont les résultats ont été présentés au Cnes début mars 2006 (Séminaire sur les indicateurs de développement humain), classe l’Algérie à la 106ème place.

L’étude est basée sur les libertés civiles, la  liberté  de la presse, le droit politique, la stabilité politique, l’ efficacité de l’administration et la corruption, des indicateurs surtout politiques d’où des notes obtenus qui ne sont guère satisfaisants : indice de 5 points en matière de liberté civile, sur une échelle de 1 à 7 / indice de 6 points en droit politique (le démocratie) sur une échelle de 1 à7/ indice de 5 points en matière de loi et d’ordre sur une échelle de 0 à 6. Pour ce qui concerne la liberté de la presse, l’analyse classe l’Algérie à la 74ème place sur 100 pays.