Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Violence domestique

Date de création: 17-07-2008 18:02
Dernière mise à jour: 14-06-2012 10:46
Lu: 467 fois


SOCIETE - FAMILLE - VIOLENCE DOMESTIQUE

 

Les résultats de cinq enquêtes sur les violences domestiques (à l'égard des femmes, les mères célibataires et les enfants nés hors mariage, les enfants de la rue et les mutations de la cellule familiale) réalisées par le Ceneap (diffusés fin novembre 2005) montrent que les garçons de 11 et 15 ans sont plus sujets aux violences que les filles, alors que celles-ci sont les premières victimes dès 21 ans et jusqu'à 50 ans.

Détails concernant les femmes:

- 42% des victimes sont illettrées, 29% ont un niveau d'instruction du primaire et 17,8% du cycle moyen.

- 54% des violences sont physiques.

- Le renvoi du domicile familial touche 25,81% des filles violentées et 20,5% des garçons restent plus exposés au mauvais traitement que les filles.

- Les filles deviennent de plus en plus sujettes à la violence entre 20 et 39 ans puisqu'elles représentent 70% des victimes de violence. 75,1% d'entre-elles ont le niveau des cycles primaire et secondaire, 18% sont illettrées et 6,9% ont un niveau supérieur. Elles sont 51,2% femmes au foyer, 33,1% mariées, 18% sans travail et 3,1% seulement sont célibataires.

- Les causes des violences sont, dans 36% des cas liées aux problèmes familiaux, dans 32% des cas liées aux problèmes psychologiques, dans 21% des cas à des problèmes de santé (dont 6,3% à l'alcool) et dans 11% des cas liées à la situation sociale.

-Pour ce qui est des auteurs des violences, 50,9% des cas sont les époux et leurs victimes sont dans 71,8%  des cas âgées entre 40 et 49 ans. La catégorie de la tranche d'âge de 20 ans est, dans la majorité des cas, agressée par les voisins et autres personnes extra-familiales.

 

Notes : - Des statistiques de la Gendarmerie nationale retraçant les affaires de ces six dernières années (2001-2006) recensent une cinquantaine de parricides. Parmi les auteurs, 4 sont des mineurs

- La Gendarmerie nationale a relevé une grave extension du phénomène des personnes qui battent eluetrs parenst . Ainsi, en 2011, 358 parents ( 8 mères et 350 pères) ont été victimes de violence.....contre 324 en 2010.