Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Privé

Date de création: 11-05-2008 12:40
Dernière mise à jour: 21-03-2009 19:57
Lu: 692 fois


Depuis l'ouverture du marché comme résultante de l'institution du principe de libre initiative et la levée des contraintes douanières, des opérateurs privés s'impliquent de plus en plus dans le créneau du commerce extérieur. Au premier semestre 2005, leur nombre a atteint 25 633. Et, la valeur des transactions commerciales à l'importation opérées par cette catégorie d'intervenants a été de l'ordre de 8,18 milliards de dollars sur une valeur globale de 10,6 milliards de dollars (soit 77,08% de la totalité).
Le privé qui a pratiquement investi la majorité des activités commerciales destinées à l'exportation est présent dans les secteurs des biens alimentaires, l'énergie et les lubrifiants, les biens d'équipements agricoles et industriels, les produits bruts et les produits semi-finis, les biens de consommation non alimentaires. Les biens d'équipements industriels viennent en tête avec 3 186 millions de dollars suivis des produits semi-finis avec 1 688 millions de dollars. En troisième position interviennent les biens alimentaires avec 1 446 millions de dollars et, enfin, les biens de consommation non alimentaires évalués à 1 303 millions de dollars.
Les exportations hors hydrocarbures demeurent en-deça des objectifs escomptés n ' excédant pas 2,34% du volume global des exportations soit l'équivalent de 454 millions de dollars.
Les demi-produits sont les principaux produits exportés avec 328 millions de dollars soit un taux de 1,68 % de la totalité des exportations.
Notes : - Depuis le lundi 26 décembre 2005, et suite aux dispositions de la loi de finances complémentaire 2005, les importateurs de produits à la revente en l'état sont appelés à l'opération de mise à jour de leur registre de commerce afin de se conformer aux nouvelles dispositions régissant cette activité du commerce extérieur. Ils doivent, en effet, se constituer en sociétés morales justifiant d'un capital minimum de 20 millions de dinars constatés devant notaire tel que précisé dans le décret 458-05 du 30 novembre 2005 et payer une taxe égale à 10 000 dinars pour toute opération de domiciliation bancaire. Ceci a fait qu’à fin mars 2006, quelque 11 500 importateurs sur les 32 500 comptabilisés ont dû cesser leur activité. 9 500 étaient des personnes physiques.
- En janvier 2006, le Cnrc a recensé 32 500 opérateurs économiques exerçant l'activité import/export en 2005 dont 9 300 personnes physiques et 23 200 personnes morales (1 739 importateurs domiciliés à Alger, 1 087 à Oum El Bouaghi, 614 à Bir El Ater…).
De 32 038 sociétés d’importation à fin juillet 2005, dont 9 501 personnes physiques, le nombre sera réduit à 21 474 à fin décembre 2006 : le Cnrc a enregistré 6 531 inscriptions parmi lesquelles 1 719 radiations dont 1 294 sociétés alors que 922 suppressions de codes d’activités d’import et d’export dont 748 ont été effectuées pour des sociétés. D’autre part, 2 911 augmentations de capital à 20 millions de dinars ont été opérées et 979 nouvelles entreprises ont été créées.

- En 2008, selon les statistiques du ministère de la PME et de l'Artisanat (mars 2009), les importateurs privés sont derrière 73% du montant global des importations. Sur les 39,15 milliards de dollars d'importations enregistrées en 2008, près de 28,6 milliards de dollars relèvent des opérateurs privés , contre 10,57 milliards de dollars (27,01%) effectuées par les  opérateurs publics.