Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Enquête Ceneap

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:47
Lu: 588 fois


Les résultats d'une enquête sur le niveau de vie et la mesure de la pauvreté (Lsms), lancée par le Ceneap en 2005 mettent en évidence les progrès réalisés par l'Algérie pour atteindre les Objectifs du millénaire qui visent notamment à réduire la pauvreté, assurer une éducation primaire pour tous, améliorer la santé infantile et maternelle, combattre les lourdes maladies et assurer un environnement durable.
L'enquête qui a touché 5 080 ménages regroupant 31 811 personnes dont 18 182 en milieu urbain, avec une représentation de 49,8% de femmes, a montré que :
En matière d'accès aux soins de base, les données font ressortir que 11,04% des ménages ont eu recours aux médecins généralistes et 13,06% aux spécialistes.
Concernant l'accès aux services des soins, l'hôpital reste la structure de santé la plus citée par les ménages. Ce qui traduit en soi un déséquilibre dans l'offre de soins de santé qui devrait être plus orientée vers les établissements sanitaires de proximité tels que les polycliniques et les centres de santé.
Pour ce qui est de l'éducation, les résultats de l'étude révèlent un taux net de scolarisation pour les enfants âgés entre 6 et 14 ans de l'ordre de 94,1% avec une variation allant de 93,2% pour les filles, contre 94,9% pour les garçons. Ainsi , l'interruption scolaire qui concerne environ 31,8% des individus âgés de 6 à 24 ans reste, malgré l'obligation, relativement importante notamment au niveau du cycle secondaire avec 54,5%.
Concernant la possession des biens d'équipement et commodités du logement ou de manière générale les biens durables détenus par les ménages, les données de Lsms 2005 font ressortir un taux d'occupation de l'ordre de 6,8 personnes par logement. On apprend aussi que la possession des biens concerne davantage les ménages dirigés par les hommes pour 20,2% alors que ceux dirigés par les femmes ne dépassent pas les14,3%.
L'accessibilité aux services de base renvoient d'abord aux réseaux publics. Il ressort qu'à l'exception de l'électrification pour l'ensemble des ménages (96,3% des ménages dont 98,6% en millieu urbain et 93% en milieu rural), l'accès à l'eau potable et au réseau d'assainissement est en progression constante au moment où l'accès au réseau de gaz demeure insuffisant (2,5% seulement en milieu rural et 68,5% en milieu urbain).
Concernant l'évacuation des eaux usées, les données révèlent que 71,2% des ménages habitent des logements rattachés au réseau d'assainissement dont 89% en milieu urbain et 45,4% en milieu rural.
Pour l'enquête du Ceneap, selon la définition retenue et en termes de ménage, seulement 11,1% d'entre-eux sont considérés comme pauvres. …