Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bilan 2006 - Gendarmerie nationale

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 17-07-2008 17:55
Lu: 540 fois


La violence contre les personnes a causé le décès de 822 personnes durant l'année 2006, selon le bilan de la Gendarmerie nationale.
Les comportements agressifs qui se traduisent par des querelles et rixes, les agressions sur les personnes liées aux atteintes aux biens et les coups et blessures réciproques dans le cadre des litiges liés à des problèmes de foncier ou de partage d'héritage sont les principales causes ayant conduit à l'instauration d'une telle violence. L'héritage de la tragédie nationale durant la dernière décennie est, également, pour quelque chose dans la propagation de cette violence qui demeure inquiétante.
On a enregistré 227 assassinats, impliquant 344 personnes, dont 272 ont été écrouées et 595 homicides involontaires impliquant 618 personnes, parmi lesquelles 368 ont été placées sous mandat de dépôt.
Dans la même forme de criminalité, 6 835 affaires de coups et blessures volontaires ont été recensées. Les enquêtes ont permis d'arrêter 8 681 personnes. Présentées devant la justice, 6 232 ont été placées derrière les barreaux.
Nouveau phénomène, les enlèvements : 134 kidnappings et l'arrestation de 152 individus. Defférés devant la justice, 123 ont été placés sous mandat de dépôt.
Les atteintes aux personnes ont constitué 10 123 affaires de crimes et délits, avec une hausse de 9% par rapport à 2005. Dans ce registre, les coups et blessures volontaires représentent 68% de l'ensemble des atteintes et occupent la première place. Impliquées, 12 077 personnes ont été arrêtées par les auxiliaires de la justice, dont 8 572 ont été placées sous mandat de dépôt par la justice.