Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Vie politique

Very influent personnality


Vip- Zeroual Liamine :

VIE POLITIQUE  - VIP- ZEROUAL LIAMINE

- 68 ans en 2009 (né le 3 juillet 1941 à Batna), général à la retraite de l'ANP, ancien moudjahid, ancien ministre de la Défense nationale (1993) , il avait remporté, "au terme d'un scrutin jamais égalé de mémoire d'Algérien", en 1995, après avoir assumé les fonctions de Président de l'Etat, l'élection présidentielle, mais il démissionnera avant la fin de son mandat., suite à un désaccord sur la stratégie de "réconciliation " avec les mouvements terroristes et une campagne menée par la presse contre son entourage dont le général Mohamed Betchine.

Sollicité par des groupes des citoyens  afin qu'il se représente face à Abdelaziz Bouteflika qui brigue un troisième mandat, il diffuse une déclaration mardi 13 janvier 2009 dans lequalle il réaffirme sa volonté de ne pas revenir à la vie politique tout en rejetant l'idée de "l'homme providentiel" auquel "il n'a jamais cru".

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  Dans son message (lettre) publié le jeudi 24 mars 2014 dans El Watan, El Khabar et Le Soir d'Algérie  , l'ancien Président de l’Etat, puis Président la République , Liamine Zeroual, partisan déclaré de deux seuls mandats présidentiels,  estime que le prochain mandat est celui de "l'ultime chance à saisir pour engager l'Algérie sur la voie de la transition véritable ". Une ambition "qui ne saurait être l'œuvre d'un seul homme " ajoute-t-il. Cette réaction fait suite, entre autres, aux déclarations « inhabituelles » contre l’ANP (dont celles de Amar Sâadani, Sg du Fln) et une  « blague »  de A. Sellal, directeur de campagne de A. Bouteflika, sur les Chaouia, ce qui a entraîné des remous dans toute la région On a même noté des tentatives de parties de la société civile pour qu’il se présente à l’élection présidentielle ou pour gérer une éventuelle période de transition. Ce qu’il a fermement et clairement refusé !

VIP 2014, n° 1 (www.almanach-dz.com)


Bensalah Abdelkader, Vip 2011 :

 VIE POLITIQUE - BENSALAH ABDELKADER - VIP 2011 

Abdelkader Bensalah est né le 24 novembre 1941 dans la daira de Filaoussen (wilaya de Tlemcen) .

Juriste de formation, journaliste de profession (un des premiers directeurs du quotidien Ech Châab dans les années 70. Il en avait été écarté par Taleb Ibrahimi pour "gauchisme" (??), Abdelkader Bensalah est ,  président du Conseil de la nation , depuis le 2 juillet 2002, en remplacement de Mohamed-Chérif Messadia, décédé. Il avait été nommé , le 25 juin , membre du Conseil de la nation au titre du tiers présidentiel, alors qu'il était déjà président de l'Apn (il y avait été élu en tant que député Rnd de la circonscription d'Oran).
Abdelkader Bensalah a été rapporteur et porte-parole officiel de la Commission du dialogue national (Cdn) et de la conférence de l'Entente nationale en janvier 1994.
En mai 1994, il avait été élu président du Conseil national de transition.
A.Bensalah , qui a rejoint très jeune les rangs de l'Aln , a été décoré de la Médaille de l'Aln et de celle du Mérite national.
Il a été également directeur de la Communication au ministère des Affaires étrangères, et ambassadeur d'Algérie en Arabie Saoudite.

 

- Jeudi 11 janvier 2007, il est reconduit dans ses fonctions à l’unanimité , le Président de la République l’ayant reconduit dans la liste du tiers présidentiel.

- En mai 2011, il est désigné par le Président de la République pour diriger les consultaions nationales (avec les partis politiques et les personnalités nationales)  sur les réformes politiques, avec pour adjoints le général à la retraite Mohamed Touati et Mohamed - Salah  Boughazi, ancien ministre , les deux conseillers de A. Bouteflika.


Bouhara Abderezak:

En 2009

- 74 ans en 2008 (né en 1937 à Collo/ Wilaya de Skikda), moudjahid, attaché militaire à Moscou puis ambassadeur à Hanoi, ancien colonel de l'ANP ayant dirigé la brigade de l'ANP envoyée au front arabo-israélien en juin 1967, wali du Grand Alger de 1975 à 1978, favorable à la Révolution agraire,  il est ministre de la santé de  1979 à 1982 .Perçu comme un "baron" du boumediènisme au sein du Fln,  tentant toujours  de réconcilier les différents courants . Après avoir soutenu Mouloud Hamrouche lors des élections présidentielles de 1999, il rejoint le candidat A. Bouteflika en 2004. Il devient par la suite membre  (tiers désigné) et vice-président du Conseil de la nation.

Il a perdu ses deux filles lors des inondations de Bab El Oued. 


Bouteflika Said -Vip 2012:

EN CONSTRUCTION


Drif (Bitat) Zohra:

- 71 ans en 2008 (née en 1937 à Tiaret). Moudjahida qui a connu son heure de gloire lors de la "Bataille d'Alger" en compagnie de Yacef Saâdi et de Ali La Pointe, épouse de Rabah Bitat, enseigante  à l'Université et  inscrite au barreau après l'indépendance , elle est membre du Conseil de la Nation (tiers désigné) et vice-présidente depuis 2000.. Elle a écrit un ouvrage sur "La mort de mes frères " (Maspéro, 1960)

Connue pour son engagement pour le droit des femmes , ainsi que pour sa liberté de parole et de ton, c'est , en quelque sorte, la porte-parole ...auprès des divers pouvoirs, des femmes algériennes qui la considèrent comme telle.


Hanoune Louisa :

- 54 ans en 2008 (née le 7 avril 1954 à Chekfa / Wilaya de Jijel), porte-parole (et chef) du Parti des travailleurs (PT), députée à l'APN. Première femme candidate (algérienne et arabe) à une élection présidentielle, en 2004, elle a longtemps incarné l'extrême gauche et elle a purgé 6 mois de prison en 1986 à cause de ses opinions (elle était membre d' l'Organisation socialiste des travailleurs, un parti clandestin). Elle a donné, après 1990, un nouveau visage à l'opposition trotskiste. Elle défend la souveraineté nationale plutôt que les intérêts économiques immédiats .


Malek Redha:

2010:

En septembre 2010, il revient , à l'âge de 79 ans, sur la scène publique (et politique bien qu'il ait annoncé son retrait) avec la publication d'un ouvrage Guerre de libération er révolution démocratique. Ecrits d'hier et d'aujourd'hui , un recueil rassemblant toutes ses oeuvres et dont le fil conducteur reste la Révolution armée.

Membre fondateur de l'Ugema puis directeur d' El Moudjahid historique, il a été menmbre de la délégation algérienne aux négociations d'Evian et l'un des rédacteurs du programme de Tripoli. Ambassadeur, ministre, président du Conseil consultatif national, membre du HCE fondateur du parti Anr, auteur de plusieurs ouvrages  (dont Tradition et Révolutuion et L'Algérie à Evian), il reste, bien que malade,  pour les élites et les démocrates modernistes, grâce à ses idées et à son engagement, un exemple à suivre.


Megueddem Mohamed - Vip 2012:

EN CONSTRUCTION


Rougab Mohamed -Vip 2012:

- Secrétaire particulier du président de la République Abdelazazz Bouteflika depuis son arrivée à El Mouradia..........EN CONSTRUCTION


Sadi Said :

- 62 ans en 2008 (né le 26 août 1946 à Aghrib / Wilaya de Tizi Ouzou), président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD).
Psychiâtre ,militant de la cause berbériste, député  (2008) Saïd Sadi a séjourné en prison à plusieurs reprises. Dès l'introduction du multipartisme, en 1989, il crée le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), qui se veut le champion du combat démocratique ,républicain ...et laïc. Il s'est présenté plusieurs fois aux élections présidentielles (1995, 2004) et il a été député à l'APN en 1997-2002. Il a publié plusieurs ouvrages dont un roman, Askuti (le boy-scout) en 1991


Vip 2014 - Hamrouche Mouloud:

VIE POLITIQUE - VIP 2014 - HAMROUCHE MOULOUD

Né en janvier 1943, il rejoint le maquis de la wilaya 2 en octobre 1957 après l'assassinat de son père par l'armée française. C'est Si Messaoud Boudjeriou, Commandant de la Mintaqua 5 qui l'enverra étudier à Tunis. Il poursuivra sa formation militaire à Baghdad. Après l'Indépendance, il occupera des fonctions dans l'Etat-major avant de rejoindre, en 1968, les services de la Présidence de la République auprès de Abdelmadjid Allahoum, grand maître de cérémonies de feu Houari Boumediène ; Lieutenant-colonel de l'Anp avec Chadli Bendjedid et membre du Comité central du Fln, grâce à Rabah Bitat, dit-on, il accède aux postes plus explicitement politiques de Secrétaire général du gouvernement, puis de Secrétaire général de la Présidence de la République. Licencié en droit, et diplômé en sciences politiques, il a publié une thèse consacrée au "rôle de l'Armée en Afrique noire".

Devenu deuxième Chef du gouvernement de la "deuxième" République, Cette particularité cache, en fait, toute sa stratégie. Au bout de sa ligne, il a

Ce fils de chahid, qui n'a "jamais privilégié un membre de sa famille" (d'ailleurs son épouse, médecin, a toujours exercé sous son nom de jeune fille), n'hésite pas à mettre de côté, quand il le faut, les calculs de la raison au service des raisons du cœur. Ce qui en fait, en définitive, un populiste (surtout à l'approche des échéances électorales de juin 1991), ambitieux assez sympathique pour les plus jeunes. . "Il préfère, dira-t-il le 20 novembre 1991, au quotidien Le Matin, laisser la gestion du pays à d'autres hommes et à d'autres méthodes… car, auparavant, il avait promis aux algériens beaucoup de larmes mais plus jamais de sang". Il est alors remplacé le 17 juin  par Sid-Ahmed Ghozali, ministre des Affaires étrangères.

Fini, Mouloud Hamrouche ? Il ne semblait pas : C'est, décontracté, riant aux