Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Energie

Very influent personnality


Vip 2008 - Khelil Chakib :

ENERGIE- VIP 2008 - KHELIL CHAKIB

- 69 ans en 2008 , ministre de l'Énergie et des Mines. Formé aux États-Unis, c'est un ancien de Sonatrach puis de la Banque mondiale, où il s'est occupé des questions énergétiques en Amérique latine. Il est, aussi, président de l'OPEP, après un premier passage en 2001.


Vip 2013 - Malti Hocine:

  VIP 2013 - ENERGIE - MALTI HOCINE

L’ancien vice-président de Sonatrach, Hocine Malti, interpelle, dans une tribune virulente et sans concession (publiée dan la presse - voir El Watan - le lundi 18 février 2013) ) , le patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) et le met au défi d’exercer son pouvoir pour amener la justice à faire la lumière sur les affaires de corruption qui touchent la compagnie nationale.

Dans sa lettre ouverte, il fait un vrai procès de tout le système politique, dénonce ses luttes claniques, la corruption généralisée et parle de «tâches infâmantes» qui ont sali l’image du pays.  Ainsi, le consultant pétrolier s’interroge, entres autres, sur la volonté du DRS à permettre, sans aucune interférence, aux enquêteurs algériens de faire leur travail. Hocine Malti accuse ensuite le patron du DRS et le président Abdelaziz Bouteflika d’avoir fait de l’Algérie, un pays où règnent «corruption, incompétence et banditisme» et d’avoir pris en otage le destin des populations.

La lutte entre les deux clans, «couple infernal», selon l’expression de H. Malti, vise à faire «main basse sur les richesses du pays». «Un objectif que, malgré les bisbilles entre vous, vous partagez dans une indéfectible solidarité», dénonce-t-il.

Revenant sur l’affaire de l’ENI, et du travail fait par la justice italienne, H. Malti s’interroge en s’adressant toujours au général Tewfik : «Faudra-t-il que l’on reste à l’écoute des nouvelles en provenance du parquet de Milan pour connaître la triste réalité de notre pays, pour découvrir comment certaines personnes que vous connaissez parfaitement, des personnes que vous avez souvent côtoyées lors de votre longue carrière professionnelle, se sont gavées de millions de dollars et d’euros piochés dans la rente pétrolière du pays ?»

Ingénieur des pétroles, Hocine Malti a participé comme jeune ingénieur à la création de Sonatrach. Conseiller du secrétaire général de l’Opaep (Koweït) de 1975 à 1977, puis directeur général de l’Arab Petroleum Services Company (Tripoli) jusqu’en 1982, il est aujourd’hui consultant pétrolier. M. Malti est également l’auteur de l’Histoire secrète du pétrole algérien publié chez la Découverte en France en 2010. Dans son livre, riche de détails inédits et d’expériences vécues, il livre entre mémoires et actualité, une tonne d’informations sur la saga pétrolière de l’Algérie.         


Vip 2014 - Said Sahnoun -Pdg Sonatrah:

ENERGIE – VIP 2014 – SAID SAHNOUN –PDG SONATRACH

Le nouveau PDG de Sonatrach, Saïd Sahnoun, a été installé dans ses fonctions, le 27 juillet 2014, par le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi, en remplacement de Abdelhamid Zerguine, a indiqué un communiqué du ministère.

L’ex-vice-président du groupe en charge de l’activité amont a été désigné «à titre intérimaire». Agé de 59 ans, S. Sahnoun a une expérience d’une trentaine d’années au sein de Sonatrach. Il a gravi tous les échelons de sa carrière professionnelle, au fil des années, dans l’activité amont du groupe. Formé dans les années 1970, il a tout d’abord bénéficié d’un solide apprentissage au Canada, notamment dans la filière géologie pétrolière. Dès son retour au pays, S. Sahnoun s’est spécialisé dans l’activité amont, soit dans l’exploration et la production. Il a fait ses débuts dans les grands gisements des champs gaziers de Hassi R’mel.

Quelques années plus tard, il est associé au champ d’In Salah exploité par la compagnie britannique British Petroleum. Il devient, par la suite, responsable de l’association Sonatrach-BP, puis premier responsable de la division Associations. Saïd Sahnoun a ainsi occupé ce poste de 2004 à 2009, période durant laquelle il a acquis une grande maîtrise des dossiers de partenariat avec les compagnies pétrolières étrangères. Il a fait, ensuite, un petit passage aux «Activités internationales» (INT) en tant que directeur exécutif pour un court laps de temps, à peine trois mois. Sa nomination à la fonction de vice-président de l’activité amont est intervenue en mai 2009, un poste qu’il occupe jusqu’à sa nomination au poste de PDG par intérim.