Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Savez-vous que?

Dernière mise à jour: 13-01-2012 12:59


SAVEZ-VOUS QUE 2005?

Janvier-Février-Mars-Avril 2005
- Certains météorites lunaires coûteraient entre 10 000 et 20 000 dollars le gramme, tandis qu'un gramme de météorite de type classique pourrait atteindre 70 000 dollars US. La partie désertique du sol algérien recèle une variété importante de météorites
- Selon la ministre chargée de la Recherche scientifique, il y a , en Algérie, en 2005, 596 laboratoires de recherche au sein des Universités , 232 centres nationaux de recherche et 14 000 chercheurs

Mai-Juin-Juillet-Août 2005
-L'Algérie , l'Afrique du Sud et le Nigéria se sont engagés (En mai 2005) dans la définition et l'exécution de politiques spatiales nationales incluant la maîtrise et le développement des technologies spatiales, le développement de l'expertise dans l'exploitation et le traitement des données issues des satellites de télédétection.
- En 2000-2004, près de 8 milliards de dinars ont été consacrés à la recherche. Et, dans les universités, il y a 5000 directeurs de recherche et 20 000 chercheurs (selon le ministre, 20 juin 2005).
- A l'échelle nationale , on dénombre , en juillet 2005, neuf centres de recherche et trois agences (Andru, Anrs, Anvredet). Les agences sont des structures de suivi, de financement, d'évaluation et de coordination , alors que les centres de recherche sont des structures de recherche et d'exécution.

Septembre-Octobre-Novembre-Décembre 2005
- La dernière éclipse annulaire qu'a connue l'Algérie , avant celle de lundi 3 octobre 2005, remonte au 30 mai 1984 alors que la prochaine aura lieu en août 2027.


           SAVEZ-VOUS QUE 2006?

 

Mai- Juin- Juillet-Août 2006
- 5000 articles scientifiques ont été publiés à l’échelle internationale et 2000 thèses ont été   soutenues (Selon la ministre déléguée à la recherche scientifique, 15 mai 2006)
- Il y a 16 000 universitaires et chercheurs mobilisés pour concrétiser 7000 projets de recherche et 600 laboratoires et unitée de recherche travaillent dans ce sens à l’échelle nationale.
- En mars 2006, l’Université de Bejaia a signé des contrats  avec 5 entreprises économiques dont Cevital pour le financement de 50 projets de recherche.
- Selon un communiqué du Conseil de gouvernement (21 juin 2006), la mise en oeuvre de la loi 98-11 a permis , notamment, d’aboutir à la mobilisation de 12 000 enseignants -chercheurs et de 1500 chercheurs permanents qui ont contribué à l’élaboration et la mise en œuvre de 27 programmes nationaux de recherche , pour un engagement financier de plus de 28 milliards de dinars.

Septembre- Octobre – Novembre – Décembre 2006

- Selon le Sncp (mardi 28 novembre 2006) , le salaire d’un chercheur permanent en Algérie oscille entre 35 000 dinars (350 euros) pour un débutant et 50 000 dinars (500 euros) en fin de carrière. Au Maroc, un chercheur est payé 1200 euros ,  en Tunisie 800 euros et en Mauritanie 500 euros.
- L’Algérie ne réserve que 0,3% de son Pib à la recherche scientifique , loin derrière le Qatar  qui lui réserve 2,5% de soin Pib. Et le nombre de chercheurs est pasé de 2700 en 2005 à 1700 en 2006.
- Il n’y aurait selon le Sg du Sncp (28 novembre 2006) que 20 centres de recherche.  

                                                    SAVEZ-VOUS QUE 2009?

 

 

- Une enveloppe financière de 20 milliards de dinars a été dégagée pour le financement de plus de 400 projets de recherche inscrits dans le cadre des 34 programmes nationaux de recherche scientifique.                                             

 

 

                                                 SAVEZ-VOUS QUE 2010?

 

 

- Selon www.algerianinventors, il y a , à l'étranger 433 inventeurs algériens avec 2 149 brevets.

- En 2009, la production scientifique a connu une courbe de croissance en termes de publications avec 2 972 publications réalisées, 2 110 brevets enregistrés et 160 projets à valeur ajoutée pour l'industrie identifiés.

- Il y aurait aux Etats unis d'Amérique, entre 600 et 1000 checheurs algériens qui activent dans les universités , les instituts de reherche relevant du département d'Etat américain ainsi que dans les laboratoires privés.          

                      SAVEZ-VOUS QUE 2011?

- 80% des enseignants de grades de professeur et de maîtres-assistants au niveau de l'Université algérienne sont issus de la filière Sciences fondamentales (maths, physique, chimie..)

- Le filière de la chimie en Algérie est passée de la 8è position en 1998 à la quatrième en 2010 et ce sur le plan africain.

- L'Algérie compte 600 chercheurs par million d'habitants (alors que la norme internationale est de 2 000 pour 1 million d'habitants (France: 4 300, Japon: 5 600). Le nombre d'enseignants chercheurs est de 17 000 dont 1 900 permanents.

- 3600 brevets d'invention ont été déposés par des checheurs algériens au niveau d'offices mondiaux de recherche

                       SAVEZ-VOUS QUE 2012?

- 35% des chercheurs arabes sont à l'étranger .