Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Cerveaux - Fuite

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 18-05-2011 12:50
Lu: 662 fois


SCIENCES - RECHERCHE SCIENTIFIQUE - CERVEAUX - FUITE DES CERVEAUX

Selon un rapport du Cnes (21ème session ordinaire tenue en 2002), 400 000 cadres intellectuels et scientifiques, dont 3 000 informaticiens ont fui le pays entre 1992 et 1996.
Les secteurs les plus touchés étaient le recherche, la médecine, les nouvelles technologies, les hydrocarbures…
Uniquement en France, 1 000 médecins algériens exerçaient dans les hôpitaux français sur un total de 10 000 médecins étrangers.
Le coût moyen de la formation d'un diplômé (algérien) est d'environ 100 000 dollars, d'où une perte pour l'Algérie d'au moins 40 millions de dollars pour la période 1992-1996.
90% des élites algériennes ont bénéficié d'une formation en Algérie avant de poursuivre leurs études dans les universités occidentales.
Aux Etats-Unis, sur une communauté algérienne de 18 000 personnes, on dénombrait 3 000 chercheurs scientifiques de très haut niveau.


Notes :- En 2003, 300 informaticiens algériens ont été recrutés en Allemagne au titre de la "Green card", une sorte de permis de travail à durée indéterminée.
- Au Canada , il y a près de 7 000 universitaires algériens

- Selon le Pr Ahmed Guesoum (samedi 16  avril 2011, conférence à Médéa) , enseignant -chercheur à l'USTHB (Alger) , se basant sur le rapport 2005 du CNES, 71 500 diplômés ont quitté le pays entre 1994 et 2006, engendrant un coût de 40 milliards de dollars...ce qui a étonné (jeudi 21 avril à la radio)  le Dr Aourag (directeur général de la recherche général de la recherche scientifique au MESRS) qui trouvent les chiffres avancés non fiables. Ainsi, entre 1970 et 1990, pas plus de 50 000 étudiants et cadres ont été envoyés en formation à l'étranger et 25 000 sont revenus, soit une déperdition de 50% , ce qui a coûté 700 millions de dollars.