Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Don

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 20-09-2012 10:12
Lu: 811 fois


SANTE - SANG - DON

- Pour avoir découvert le secret des groupes sanguins et ouvert la voie à la transfusion sanguine, Lauche Tier associe son nom à la Journée mondiale des donneurs de sang (14 juin, date-anniversaire de sa mort en 1901).
- On dénombre (en 2004), en Algérie, environ 30 000 donneurs de sang (70 000 donneurs de sang permanents  en 2008 contre 60 000 en 2007). 
- 80% de ces donneurs répondent à un appel conjoncturel pour prêter assistance à un parent hospitalisé. Seuls 20% sont considérés comme des donneurs volontaires. La majorité des dons (60%) provient de donneurs familiaux.
- 6% de la population algérienne ont le rhésus négatif qui reste un sang "rare".
- Le nombre des structures de transfusion sanguine est passé de 3 seulement en 1962 à 152 début 2006 (23 centres et 129 postes de transfusion sanguine). Un bilan, dressé mi-juin 2006, indiquait 178 structures de transfusion sanguine, dont 45 centres de wilaya, 16 centres ambulants, 98 postes et 19 banques du sang (226 structures début 2008).
- En 2004, la collecte des dons a atteint environ 305 870 soit une moyenne de 9,15 pour 1 000 habitants (17 pour mille dans les pays développés). En 2005, on a dénombré 321 000 dons (367 887 dons en 2007).
- La moitié du sang collecté est séparée au niveau national. Quatre produits sont préparés ; il s'agit du concentré de globules rouges, le concentré de plaquettes, le plasma frais congelé et le cryoprécipité.
- La qualification sérologique des dons souligne qu'au niveau national, le pourcentage de tests dépisté positifs aux quatre marqueurs sérologiques dans la population candidate au don est de 0,22% pour le Vih, 0,95% pour l'hépatite B, 0,46% pour l'hépatite C et 0,39% pour la syphilis.
Notes : - 322 191 dons du sang ont été enregistrés en Algérie durant l'année 2005, soit une moyenne de 9,79 dons pour 1 000 habitants et une évolution de 5,3% par rapport à l'année 2004. La majorité des dons (60%) proviennent de donneurs familiaux et près du quart de ces dons est réalisé lors des collectes mobiles. Le Centre et l'Est du pays fournissent 67% de l'ensemble des prélèvements réalisés: Ainsi Annaba vient en tête des régions puisque quelque 16 000 dons de sang ont été enregistrés en 2005, soit 28 dons pour 1000 habitants, ce qui représente le triple de la moyenne nationale.
- 335 000 dons de sang (une seule pochette contenant 450 centilitres) ont été enregistrés en 2006.
- Le Programme national du sang, qui s'étale sur la période 2006-2009, est doté d'un budget de 1 592 millions de dinars.
- 368 000 dons de sang ont été enregistrés en 2007 (11 donneurs pour 1 000 habitants). A noter que le nombre de donneurs non acceptés en 2007 s'élèverait à 40 000 personnes dont 5 000 exclus définitivement.  En 2008, le nombre de dons de sang à travers le teritoire national a été de 384 450 , soit une augmentation de 4,38% par rapport à l'année 2007.
- Selon le Pr Kezzal (mercredi 26 mars 2008), citant une enquête ayant touché 300 000 échantillons de la population, le groupe sanguin B rhésus négatif et positif représente 15% du nombre global de la population et le rhésus négatif représente 9,5% de l'ensemble des groupes sanguins.
Le AB négatif est le groupe sanguin le plus rare et il ne représente que 1 à 2% du nombre global de la population.
2 personnes sur 100 sont de rhésus négatif.

- 18 nouveaux centres de transfusion sanguine vont être réalisés en Algérie pour la période 2010-2014.

- Selon l'ADS (conférence de presse en date du 28 mars 2010 et 27 juillet 2010) l'année 2009 a enregistré 409 069 collectes de dons de sang (200 000 en 2000 et plus de 300 000 en 2008). 63% des dons se sont effectués hors milieu familail. Les occasionels représentent 35% des donneurs et les permanents sont au nombre de 90 000.

- On compte, en 2010,  232 structures de transfusion sanguine à l'échelle nationale et plus d'une cinquantaine de véhicules de colecte .

- En Algérie, 85% des groupes sanguins demandés sont du type O Rh+ (40%), A Rh+ (30%) et B RH+ (15%). Le Rhésus positif représente 90% , par contre le négatif représente à peine 10%. les taux des groupes A, B et O Rh- varient entre 0,4 et 0,5%

Les personnes du groupe O négatif sont dits "donneurs universels" , car elles peuvent donner du sang aux personnes de tous les groupes sanguins. Leurs globules rouges ne possèdent en effet aucun antigène (ni A, ni B, ni D)

Elles ne peuvent recevoir que du sang de leur propre groupe (O-). A l'inverse , les personnes du groupe AB positif sont dites "receveurs universels". Elles peuvent recevoir du sang de n'importe quel groupe (groupe A, groupe B ou groupe O). En revanche, elles ne peuvent donner leur sang qu'aux sujets du groupe AB

-2011: 452 538 dons (250 000 en 2000)