Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Périnatalité

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:47
Lu: 548 fois


Il est enregistré 15 000 morts-nés chaque année auxquels il faut ajouter 15 000 autres décès de nouveaux-nés dès les premières semaines de leur vie soit plus de 30 000 décès pour la mortalité périnatale, ce qui en fait la première cause de décès devant le cancer ou les accidents de la circulation.
Le taux de périnatalité en Algérie est passé de 50% en 1992 à 73% en 2002.
En 2004, le taux de mortalité infantile en milieu hospitalier était toujours élevé avec 30 ,4 décès pour 1000 naissances. La plupart de ces décès se produisent au cours de la première année de vie de l'enfant pour cause de naissance prématurée.
Aussi, près d'un millier d'infirmes moteurs cérébraux naissent chaque année en raison de l'incompatibilité rhésus et autres maladies et facteurs.
Plus de 60% des maternités ne sont pas conçues (encore en 2004) selon les standards internationaux. C'est ce qui explique, en bonne partie, le taux toujours élevé de mortalité infantile.
En 2005, le taux de décès néonatal est estimé à 25 pour 1000 à l'échelle nationale, 23,43 dans la région Ouest et 31,7 pour la région Est. Le taux de décès parmi les femmes enceintes s'élève, en 2006, à 45 pour 100 000 naissances vivantes (42,03 pour cent mille à l'ouest et 42,36 au sud-ouest). Ici, les causes de mortalité sont, essentiellement, l'hypertension artérielle et le diabète.


Notes : - Doté d'une enveloppe de 2,7 milliards de dinars, on a, depuis 2005, un programme national de périnatalité et de néonatologie. Le programme est encadré par le décret 05-439 du 10 novembre 2005 et s'étale jusqu'à 2009. Il vise à l'amélioration de la prise en charge de la femme enceinte (on enregistre 96 décès maternels pour 100 000 nouveaux nés vivants, ce qui représente 600 décès à l'échelle nationale) et du nouveau -né.
- Un rapport d'évaluation préliminaire du programme national de néonatalogie, présenté jeudi 27 septembre 2007, indique que le taux de mortalité chez les mères a reculé de 92,6/1000 en 2006 à 24,7/1000 en 2007. Quant au taux de mortalité infantile, il a connu une baisse reculant de 26,9/100 nourissons en 2006 à 24,7/1000 en 2007.
Pour ce qui est des morts nés, le taux est passé de 25% en 2006 à 21,5 en 2007.