Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bilan

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 14-03-2012 06:09
Lu: 550 fois


SANTE - SANTE MENTALE - BILAN

Les résultats du Rapport national sur la santé des Algériens,
pour l'année 2004, font état d'une situation alarmante. La mise en place de 188 centres intermédiaires de santé mentale dans 46 wilayas a permis à 25 d'entre-elles de dresser un bilan: pour les années 2003 et 2004, 70 911 malades mentaux ont bénéficié d'une prise en charge en post-cure, 63 661 de médicaments, 3 225 de séances de réhabilitation, 4 130 toxicomanes d'une prise en charge, 4 881 victimes d'une thérapie, 1 277 personnes suicidaires d'une prise en charge et 8 002 enfants souffrant de troubles mentaux d'une prise en charge……
En 2003, au niveau de 34 wilayas, 364 612 personnes ont subi une consultation pour un problème de santé mentale, ce qui démontre une hausse considérable des consultations pour troubles mentaux durant les dernières années. En l'an 2000, au niveau de dix structures hospitalières psychiatriques, on avait enregistré 15 404 admissions représentant 126 431 consultations spécialisées et 16 849 consultations d'urgence.
On note que pour ce qui concerne les enfants traumatisés (enquête auprès de 12 000 enfants scolarisés dont l'âge est compris entre 12 et 18 ans) que Chlef est la première wilaya où le taux est le plus élevé (29,23%), suivie de Médéa (26,03%), Saida (21,57%), Alger (18,34%), Jijel (17,26%), Blida (16,64%), Tizi-Ouzou et Constantine (9,40%) et Tlemcen (9,24%).
Notes : - Le Programme national de Santé mentale (2006- 2009) révèle que près de 26 307 Algériens sont atteints de maladie mentale.
Pour l'année 2005, la psychose vient en tête avec 13 480 malades (51,24%), suivie de l'épilepsie avec 10 052 malades (38,21%), la dépression avec 1 560 malades (6,76%), la névrose avec 753 malades (2,86%) et enfin la démence avec un total de 102 cas soit 0,38% du total.
-Prévalence des maladies mentales dans la population générale (Enquête sur la santé et la famille de la Ligue arabe de 2002) : 0,5% soit 150 000 personnes.
- Un spécialiste (Boualem Cherchalli, 26 août 2006) , la maladie touche surtout l'adulte jeune (moins de 40 ans), indifférement la femme et l'homme, l'urbain que le rural.
-Les maladies mentales sont en constante augmentation : 192 232 ordonnances ont été servies en 2005 par les structures des services psychiatriques contre 162 133 en 2004 et 184 640 en 2003.
-Il existe , en 2006, 1, 13 psychiatre pour 100 000 habitants, 1,43 lit pour 100 000 habitants, 6,44 infirmiers pour 100 000 habitants, 1 psychiatre pour 6 infirmiers et 1 psychiatre pour 205 lits.
-Il y a 378 psychiatres et 2 128 infirmiers.
-Autres données : 138 cabinets privés, 188 centres intermédiaires de santé mentale dans 46 wilayas…
-2005 : 44 872 consultations de psychatrie d'urgence, 330 267 en psychatrie externe et 105 348 en psychologie. En tout, 480 487 personnes ont subi un examen pour un problème de santé mentale.

- Début 2012, l'Algérie dispose de : 16 établissements hospitaliers spécilaisés psychiatriques (EHS), 30 services de psychiatrie dans les établissements publics hospitaliers, 6 services et unités au niveau des centres hospitalo-universitaires, 4 849 lits assurant la prise en charge des patients, 615 psychiatres répartis sur 56 structures hospitalo-universitaires , 344 en santé publique et 215 privés, 1 368 psychologues et 2 128 infirmiers dont 427 spécialisés en soins psychiatriques.