Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Maison cantonnière

Date de création: 11-05-2008 12:38
Dernière mise à jour: 11-05-2008 12:38
Lu: 926 fois


Au moins 170 maisons cantonnières, structures chargées de la maintenance des routes, ont été réalisées depuis 2002 à fin 2004, et 500 autres devront être mises en service d'ici 2009
La fonction du cantonnier a été créée durant la période coloniale sous le nom de "Ponts et Chaussées"
L'objectif de la réhabilitation de ces structures est d'assurer une bonne prise en charge pour le désenclavement des régions éloignées , de mettre à niveau le réseau routier national qui comprend 107 000 km dont près de 53% sont des chemins communaux , et de créer la croissance et l'emploi à travers le territoire national, notamment les régions isolées. L'entretien du réseau autoroutier ne sera pas confié aux cantonniers, mais sera mis à la charge d'une autre structure à créer
Cette mise en service permettra d'épargner entre 35% et 40% du budget de l'entretien des routes, estimé à 10 milliards de dinars.
La réalisation d'une maison cantonnière coûte entre 5 et 10 millions de dinars.
Au départ, un programme de formation a été arrêté en collaboration avec le ministère de la Formation professionnelle. Il cible la formation de 400 cantonniers à travers trois wilayas (Alger, Sétif et Oran), en attendant de porter ce nombre à treize.
Les maisons cantonnières constituent également un refuge de secours et de soins en cas de difficultés, leur rayon d'intervention variant entre 100 et 120 kms.
Note : - Durant l’année 2005, pas moins de 4 000 kms de routes ont été rénovées par les directions des Travaux publics. Ce chiffre est un « exploit » pour des services qui n’arrivaient à franchir qu’avec peine la barre de 100 kms/an (500 kms en 1999)