Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bedjaoui Mohamed

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 05-09-2009 22:20
Lu: 739 fois


- Mohamed Bedjaoui, nommé ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Ahmed Ouyahia, remanié le dimanche 1er mai, à la place de Abdelaziz Belkhadem, occupait, depuis 2002, le poste de président du Conseil constitutionnel.
Il a été président de la Commission de surveillance de l'élection présidentielle du 15 avril 1999.
Durant la guerre de libération nationale, il a été conseiller juridique du Fln et du Gpra. Il figurait parmi la délégation algérienne lors des négociations d'Evian.
Durant la période 1964-1971, après avoir été doyen de la Faculté de Droit et des Sciences économiques de l'Université d'Alger, il a été ministre de la Justice, Garde des sceaux.
Après avoir quitté le gouvernement, il est désigné ambassadeur en France et à l'Unesco (1971-1979). Par la suite, il est promu ambassadeur, représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations-Unies à New York, jusqu'en 1982.
Titulaire de plusieurs diplômes dont celui de doctorat en droit de l'Université de Grenoble (1955) et diplômé de l'Iep de Grenoble (1952), il a été juge à la Cour internationale de justice de La Haye pendant près de vingt ans (1982-2001) puis président de Chambre de la même cour (1984-1986) et, enfin, président de la Cour (1994-1997) . Il a, longtemps, enseigné à l'Académie de droit international de la Haye. Il est, par ailleurs, auteur d'une dizaine d'ouvrages de droit international qui font autorité.
Agé de 75 ans (en 2005), Mohamed Bedjaoui est originaire de Tlemcen. Il est connu également pour être un des concepteurs de la Constitution de 1989 et des amendements introduits en 1996 du temps de Liamine Zeroual.
Notes : - Le 20 octobre 2006, Mohamed Bedjaoui se voit décerné, à Naples au siège de la Fondation Méditerranée le prix " Méditerranée pour la diplomatie ".
- En juin 2007, il est remplacé au ministère des Affaires étrangères, dans le nouveau gouvernement de A.Belkhadem, par Mourad Medelci.

- Début février 2009, on apprenait , par la presse, que Mohamed Bedjaoui allait se présenter au poste de SGde l'UNESCO, face à l'Egyptien Farouk Hosni dont la candidature est officiellement est appuyée par l'Algérie et les pays de la Ligue arabe . Il se présente avec la nationalité....cambodgienne. Mais ce pays ne tarde pas à retirer son soutien début juin 2009...et après une entrevue avec le Président A. Bouteflika, il se retire de la course.