Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Programme Meda

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 13-04-2012 20:09
Lu: 543 fois


RELATIONS INTERNATIONALES - UNION EUROPEENNE - PROGRAMME MEDA

En 2004, l'Algérie a bénéficié, au titre du Meda (l'outil financier du processus de Barcelone), de 55 millions d'euros, essentiellement destinés aux réformes de la justice (15 millions), de l'éducation (17 millions), et à la réhabilitation des zones touchées par les actes terroristes (14 millions).
5 millions d'euros ont été alloués au traitement des déchets solides et 4 autres millions au programme "Tempus" qui associe les partenaires sud-méditerranéens au programme européen d'éducation et de formation.
Sur un total de 709 millions d'euros affectés en 2004 à la coopération et à l'aide extérieure aux partenaires sud-méditerranéens, l'Egypte est le principal bénéficiaire avec 164,5 millions d'euros, suivi du Maroc (156), la bande de Ghaza et la Cisjordanie (73,5), la Syrie (55), la Jordanie (36,5), la Tunisie (24), le Liban (19,5).
Les financements de la coopération régionale ont, eux, atteint 125,5 millions d'euros, concernant des secteurs variés (programme énergétique, environnement, éducation, culture, transport, navigation par satellite, éducation). Ces contributions ont porté à 6,156 milliards d'euros l'aide totale depuis le lancement en 1995 du processus de Barcelone.
Pour l'année 2005-2006, la commission européenne avait approuvé, début mai 2004, l'allocation de 1,243 milliard d'euros pour la coopération euro-méditerrannéenne (programme Meda) dont 106 millions d'euros pour l'Algérie, 275 pour le Maroc et 144 pour la Tunisie (et 243 pour l'Egypte, 110 pour la Jordanie, 70 au Liban et 80 à la Syrie)
Le Meda est, rappelle-t-on, le principal instrument financier du partenariat euro-méditerranéen. De 1995, date de la première conférence de Barcelone qui a donné naisance au processus du même nom, à 2003, l'Ue a financé des programmes de coopération bilatéraux et régionaux pour 5,4 milliards d'euros.
Mardi 24 avril 2007, l'Algérie bénéficiait, pour la période 2007-2013, d'un financement européen de 220 millions d'euros pour soutenir des projets de diversification économique, des programmes sociaux et de formation universitaire. Ce programme entrait dans le cadre du nouvel instrument de financement et de partenariat qui remplace les programmes Meda à partir de l'année 2007.

En 2007, un programme intitulé P3A a été initié avec le conciurs de l'UE pour la mise à niveau de l'administration et l'ensemble des institutions concernées sur la base d'une feuille de route incluant des domaines prioritaires d'intérêt mutuel retenus, à cet effet, en septembre 2008.

Le programme en question , dont la première phase s'est élalée sur la période 2009-2011 pour un montant de 10 millions d'euros propose des actions d'assistance technique et d'expertise ainsi que les outils de travail nécessaires à la concrétisation des objectifs de l'accord.

Cette première ophase aura permis de dynamiser la coopération interinstitutionnelle entre administrations algériennes et européennes.Cinq ( 5) projets de jumelage en cours ont ainsi permis aux secteurs du commerce, de l'industrie, des fianances , de l'artisanat et de l'eau de bénéficier des prestations du programme dans le cadre de partenariats, avec  au moins cinq pays à savoir la France, l'Italie, l'Allemagne, la Belgique et l'Espagne.  Plusiuers actions de jumelage ont été également réalisées dans ce contexte.

L'autre instrument du P3A qui est le TAIEX concerne les visites d'études, les misons d'experts et séminaires organisés au profit de directions de ministères, d'autorités de régulation et des centres de recherche  et laboratoires.

La réussite de l'entreprsie a nécessité  une rallonge de 30 millions d'euros au titre d'une seconde phase enclenchée en janvier 2012 et qui retient l'objectif de 15 jumelages dans d'autres secteurs ciblés

 

L'Unité dec gestion du progralme (UGP) sert 'd'incubateur de projtes" par el biais de la vulgarisation des mécanismes de jumelage et TAIEX et du suivie des différentes étapes de leur mise en ouevre.