Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Partenariat

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 10-07-2012 16:09
Lu: 619 fois


RELATIONS INTERNATION?ALES - USA - PARTENARIAT

En mars 2005, le Département d'Etat américain a retenu l'Algérie parmi cinq pays (Algérie, Tunisie, Liban, Jordanie, Yémen), bénéficiaires d'un autre programme de l'Initiative de partenariat du Moyen-Orient (Mepi, Middle East Partnership Initiative)
Ce nouveau programme porte sur l'octroi de contributions financières d'un montant global de 2,5 millions de dollars qui seront affectés notamment au financement de programmes "qui permettront de renforcer les capacités et les qualifications professionnelles des citoyens des pays concernés, contribuant à l'instauration d'une base solide pour les réformes".
Une grande partie de ces nouvelles mesures porte sur des programmes de formation des femmes des cinq pays (Algérie, Tunisie, Jordanie, Yémen, Liban). Quant au Yémen, il bénéficiera d'une formation en matière de prise de décision.
L'Algérie a déjà été retenue en janvier 2005 pour bénéficier d'un programme de développement de l'usage de l'Internet intitulé "Initiative de la politique mondiale de l'Internet" (Global Internet Policy Initiative, Gipi), pour une durée d'une année.
Durant l'année 2004, l'Algérie avait été également parmi les bénéficiaires d'un programme de financement que les Etats-Unis ont engagé dans les domaines éducatif (écoles primaires et lycées), universitaire, y compris les stages de perfectionnement ainsi que de programmes spécifiques pour la promotion de la femme.
Le programme Mepi a été lancé par le président Georges Bush en 2003 pour appuyer les réformes politiques, économiques, éducatives ainsi que pour l'émancipation de la femme dans la région de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.
Notes : - Les échanges commerciaux entre les Etats Unis et l'Algérie ont atteint près de 12 milliards de dollars en 2005 (avec un solde positif de 9,193 en faveur de l'Algérie) contre près de 7 milliards de dollars en 2004 et moins de 5 milliards de dollars en 2003.

- Le nouvel ambassadeur des Etats Unis d'Amérique, qui succède à Richard Erdman en avril 2006, est Robert S. Ford. Il était auparavant ex-consul pour les affaires politiques à l'ambassade des Usa à Bagdad.
- Il y a 3 400 produits algériens manufacturés, semi-finis, artisanaux et de la pêche qui sont éligibles au système généralisé préférentiel d'exportations aux Etats Unis, ce qui leur permet de bénéficier d'une exonération partielle ou totale des droits et taxes douanières. A noter que les exportations hors hydrocarbures vers les Etats Unis ont été à peine de 39 millions de dollars en 2006…alors que les exportations totales, entre janvier et septembre 2007, ont été de 13,8 milliards de dollars.
- En 2007, les Etats-Unis ont confirmé leur position de premier partenaire commercial de l'Algérie : le montant des échanges a atteint 18,159 milliards de dollars avec une balance excédentaire de 15,887 milliards de dollars en faveur de l'Algérie.

- En 2011, sur 8 000 demandes de rendez-vous d'entretien pour l'obtention de visa non immigrants , 5 500 ont été accordés