Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Zones d'ombre 2021

Date de création: 08-04-2021 14:33
Dernière mise à jour: 08-04-2021 14:33
Lu: 4 fois


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE – ACTION TERRITORIALE - ZONES D’OMBRE 2021

Le nombre total de zones d'ombre, arrêté dans le cadre d'une nouvelle opération de recensement, suite à la redéfinition des caractéristiques de ces zones, s'élève à 13.587 localités où vivent environ 7,2 millions d'habitants, a indiqué mercredi à Alger, un responsable au ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire.

"Le ministère de l'Intérieur a mené une nouvelle opération de recadrage de définition des caractéristiques des zones d'ombre à travers sept principaux éléments, qui a donné lieu à un bilan de 13.587 zones d'ombre devant bénéficier d'un total de 32.700 projets", a précisé Mohamed Ferrari, directeur central au ministère lors d'une journée d'étude organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG), sur le thème "les zones d'ombre et le Barrage vert: opportunité de développement durable de la Nouvelle Algérie".

L'estimation financière pour la réalisation de ces projets est de l'ordre de 480,42 milliards de dinars, a-t-il ajouté.

D'après les chiffres avancés par M. Ferrari, 5.745 zones d'ombre sont situées dans la partie nord du pays, tandis que leur nombre dans les Hauts plateaux s'élève à 6.854, contre 988 zones situées dans le Sud du pays.

Le premier recensement des zones d'ombre avait abouti à la sélection de 15.044 localités où vivent une population près de 9 millions d'habitants, alors que l'estimation financière établie sur les besoins des projets prévus était de l'ordre de 915 milliards de dinars, a fait savoir M. Ferrari.

Le recadrage de cette opération a été effectué, a-t-il souligné, après avoir modifié les éléments d'évaluation des caractéristiques des zones d'ombre, en les réduisant de 16 à sept éléments, comprenant entre autres, l'accès à l'électricité, au gaz naturel, à l'eau potable, les routes, les établissements scolaires et les structures de santé.

L'Etat a réalisé à ce jour une "avancée notable" en matière de prise en charge des besoins dans les zones d'ombre, a-t-il assuré, en précisant à ce propos que 8.143 projets ont été déjà concrétisés.