Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Marché international -Rapport Sipri mars 2021

Date de création: 20-03-2021 18:11
Dernière mise à jour: 20-03-2021 18:11
Lu: 14 fois


DEFENSE – ARMES- MARCHÉ INTERNATIONAL- RAPPORT SIPRI MARS 2021

©Nadjia Bouzeghrane/El Watan, samedi 20 mars 2021

Entre 2016 et 2020, le Maroc et l’Algérie ont importé 70% des armes en Afrique, selon le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).

L’Algérie et le Maroc dominent les importations de matériel militaire en Afrique. Hors Egypte, qui est comptabilisée dans la région Moyen-Orient, ces deux pays achètent à l’étranger 70% des armes africaines. Selon le dernier classement de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) publié le 15 mars, les importations algériennes ont même augmenté de 64% depuis 2015, ce qui en fait le 6e importateur d’armes du monde. L’essentiel des achats de l’Algérie se fait toujours auprès de la Russie et, dans une moindre mesure, auprès de l’Allemagne et de la Chine.

Les livraisons d’armes russes comprenaient 16 avions de combat, 42 hélicoptères d’attaque et 2 sous-marins, souligne le rapport du Sipri. La Chine, qui a fourni à l’Algérie des drones de combat, des mortiers automoteur et autres armes à canon lisse, est son deuxième fournisseur.

La France, l’Allemagne et les Etats-Unis ont respectivement produit pour le compte de l’ANP entre 2015 et 2019, 10 bateaux patrouilleurs (FPB-98), 357 unités de blindés Fuchs-2 (assemblés en Algérie par Rheinmetall Algérie), 3 unités de système de détection et de commandement aéroporté AEW&C (un contrat estimé à 1,1 milliard de dollars, dont la livraison a été retardée à cause de problèmes techniques) et 10 blindés de transport de troupes ou de dépannage.

De son côté, le Maroc a réduit de 60% ses achats d’armement depuis cinq ans, mais plusieurs livraisons d’équipements américains sont à venir (24 avions de combat F-16 Viper, 24 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache, des chars Abrams). «Les importations d’armes du Maroc devraient augmenter considérablement au cours des cinq prochaines années, si ces commandes sont exécutées», précise le rapport du Sipri.
Du côté des pays exportateurs d’armement, les Etats-Unis conservent leur rang de plus gros pourvoyeur d’armes de la planète. Leur premier importateur reste l’Arabie Saoudite.

Les exportations d’armes françaises ont augmenté de 44%, ce qui permet à la France de consolider sa place de numéro 3 au classement (8,4% des parts). La France devance l’Allemagne, quatrième au classement dont les exportations ont progressé deux fois moins que son voisin français. Derrière l’Allemagne, arrive la Chine qui voit ses exportations baisser de 7,8%.

Les ventes d’armes de la Russie ont reculé de 22%, principalement du fait de la chute de ses ventes à l’Inde. Et ce, malgré le fait que les transferts d’armements russes vers la Chine, l’Algérie et l’Egypte aient «considérablement augmenté», selon Alexandra Kuimova, chercheure au programme Armes et Dépenses militaires du Sipri. Les ventes du Royaume-Uni qui termine à la sixième place ont baissé de 27% d’exportations d’armes en moins sur cinq ans. Arrive à la septième place Israël, avec 3% des parts de marché.

A signaler que le Sipri est un institut de recherche indépendant fondé en 1966, consacré aux conflits, à l’armement, au contrôle des armes et au désarmement.

Cet institut suédois met à disposition des données collectées, analyses et recommandations, tirées de sources d’information publiques à l’attention des décideurs, chercheurs, médias et tout public intéressé.