Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Iles algériennes (IV/ IV)

Date de création: 11-03-2021 18:00
Dernière mise à jour: 11-03-2021 18:00
Lu: 15 fois


ENVIRONNEMENT- GEOGRAPHIE- ÎLES ALGERIENNES (IV/IV)

41- Seba Faraoun :

(Kristel - Oran)

Le nom est arabe et signifie "Le Pouce du Pharaon". Il s'agit d'un îlot pyramidal de 54 m d'altitude qu'on a voulu comparer au pouce levé d'un pharaon ; il est aussi nommé "L'Aiguille" et, de loin, ressemble à un bateau à voile. Il n'est pas habitable mais constitue un abri contre les vents d'ouest.

42- Îlots du Cap Falcon : (Aïn Turk - Oran)

Deux îlots sont situés près du rivage, au large du hameau Falcon, près du cap du même nom.

43- Île Plan :

(Les Andalouses - Oran)

L'île Plane est située à 7 km au large des Andalouses. Contrairement à ce que son nom laisserait supposer, son relief est très tourmenté. Son diamètre est de 200 à 300 m et sa hauteur de 18 m. Elle possède quelque végétation et un très grand nombre d'éperviers y vivent. Un phare y a été construit. Les Grecs l'ont nommée Planès nèsos (l'île de l'erreur), que les Romains ont traduit par Erroris insula. Elle est entourée d'un grand nombre de petits rochers.

44- Île de Mersa Madakh :

(Mria - ex-Lourmel, Aïn Témouchent)

C'était autrefois une île. C'est aujourd'hui une presqu'île à l'embouchure de l'Oued Madakh, ex-Oued Atchane, dans une crique difficilement accessible par terre, à 5 km au sud-ouest du Cap Sigale, alias Cap Blanc. Cette crique est divisée en deux par la presqu'île : baie de Mersa Madakh proprement dite, et baie de Mersa Ali Ben Nour. La flore et la faune sont celles du continent. Des Phéniciens ont vécu à cet emplacement au Ve siècle avant J.-C. Les Romains y ont créé la ville de Gilva qui a, elle aussi, été abandonnée par la suite. La presqu'île est flanquée de quatre îlots disposés en carré et proches du rivage. Un autre îlot plus grand est situé à 2 km au nord, près du rivage.

45- Îles Habibas :

(Sidi Bakhti - Oran)

Ces îles se trouvent à une dizaine de kilomètres au nord-ouest du Cap Sigale; leur sol est salé et interdit toute végétation. Elles sont entourées d'un grand nombre de petits rochers. La plus grande est l'île Touria (du phénicien T'sor : rocher) que les Grecs ont compris île Tauria (du grec tauros : taureau). Elle mesure 1200 m de longueur sur 160 à 600 m de largeur et 103 m de hauteur. Son rivage est escarpé mais elle possède un bon mouillage pour les petits bateaux. Un phare y a été construit. On y a trouvé de nombreux vestiges phéniciens. La seconde île, beaucoup plus petite, se trouve au nord-est de la première.

46- Îlot du Cap Figalo : (Bou Zedjar - Aïn Témouchent)

Un îlot sans nom est situé près du rivage à 1,5 km au sud du Cap Figalo.

47- Le Pain de Sucre : (Béni Saf - Aïn Témouchent)

Un îlot sans nom est situé près du rivage à 1,2 km au sud de Béni-Saf. Le Pain de Sucre est un gros rocher situé également près du rivage à 2,5 km à l'ouest de la même ville.

48- Île Rachgoun :

(Aïn Témouchent)

Cette île est située à 2 km du rivage dans l'axe de l'embouchure de l'oued Tafna. Un phare y a été construit. Elle a porté le nom de Insula Acra, insula étant latin et ocra grec. Elle a ensuite été nommée Archgoul et Harchgoun, dont nous avons fait Rachgoun. Elle mesure 800 de long, 200 m de large et 60 m de haut. Un excellent débarcadère existe au sud-ouest et les Phéniciens l'ont longtemps utilisé. Ultérieurement, un port a été construit sur le continent, le Portus Sigensis, et il desservait notamment la ville de Siga, capitale des rois maurétaniens.

Deux petites îles Siga sont situées près du continent à 1 km à l'ouest de l'embouchure de la Tafna. Deux îlots sans nom se trouvent dans une crique à 4 km plus à l'ouest.

49- Île Mokreum : (Honaïne - Tlemcen)

Cette île de 400 m de longueur se trouve au nord du port minier d'Honaïne. Un îlot est situé à l'est, un autre au sud et trois autres encore plus au sud; tous sont petits et près du rivage.

50- Ad Fratres :

(Ghazaouet - ex- Nemours - Tlemcen)

Les "Deux Frères" sont deux rochers qui émergent à 300 m de la plage de Nemours.

51- Îlots du Cap Milonia :

(Marsa Ben M'hidi - Tlemcen).Trois petits îlots se trouvent à l'est de ce cap et un autre à l'ouest.

- Conclusion :

Les trois quarts des îles énumérées sont d'énormes rochers qui surgissent hors de l'eau sans un brin d'herbe, ou bien des groupes de rochers tout aussi arides et dont le seul intérêt est de servir parfois d'assise à des jetées. Seul le dernier quart rassemble des îles avec de la terre végétale.

Parmi ce dernier quart, la moitié sont des "quasi-presqu'îles" assimilables au continent, un quart inhabitable, sauf pour les oiseaux. Il reste par conséquent le quart du quart pour aller jouer les Robinsons pendant un week-end pas plus, à la condition qu'il fasse beau et avec un sac à dos bien garni. Toutes ces îles algériennes sont petites. Aucune ne dépasse 1200 m dans sa plus grande dimension, ni 150 m de hauteur. C'est à dire qu'elles comptent peu et sont mal connues.