Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Communication politique-Tableau récapitulatif

Date de création: 04-03-2021 18:18
Dernière mise à jour: 04-03-2021 18:18
Lu: 35 fois


COMMUNICATION - FORMATION CONTINUE- COMMUNICATION POLITIQUE-TABLEAU RÉCAPITULATIF

 

A L’ETRANGER :

          Années 40 :

-         Rôle important de la presse écrite , de l’affichage ,  du contact direct et, surtout, de la radio . Communication politique avec les moyens traditionnels. 

Années 50 :

-         Premiers directs de communication politique à la télévision. Pour le sociologue Jacques Ellul, ce ne sont plus les idées qui façonnent les sociétés, mais l’appareil de production (dont les médias)

Années 60 :

. Face-à- face télévisé d’hommes politiques (Kennedy-Nixon)

. Développement des stratégies de communication

. Marshall Mc Luhan : « Le message, c’est le média »

Années 70 :

. Théâtralisation de la communication politique (Star system au cinéma et à la publicité)

. R-Gérard Schwartzenberg écrit « l’Etat-Spectacle » (en 77) sur la personnalisation du pouvoir et le statut de l’homme politique devenu vedette de fait des médias

. Création du néologisme , la « médiologie » (Analyse de l’impact des médias sur les comportements , en particulier de la sphère politique)

Années 80 :

. Ronald Reagan, acteur de cinéma,  élu président. Figure du self-made-man et de l’homme providentiel

. Emergence des Conseillers en communication et publicitaire : L’homme politique est, dans sa communication , mis en scène de manière étudiée et fait de « la proximité », comme M. Tout-le monde

. Ouverture de la télévision au secteur privé

. Sondages d’opinion (émergence)

. Développement des techniques de l’audimat

Années 90 :

. Personnalisation de la communication

. Peopolisation de la politique

. Brouillage vie publique-vie privée à la télévision

. Télé-réalité et voyeurisme

Années 2000 :

. Apparition des Tic

. Rôle accru des Conseillers en communication

. Politique –spectacle. Théâtralisation

Années 2010 :

. Peopolisation accru et dominante.

. « Bashing politique » (posture consistant à critiquer des personnalités politiques sans ménagement , à la limite de l’insulte)

. Critiques jusqu’à l’insulte

En Algérie :

 

Années 54-62 :

. Communication  politique de propagande …pour un combat précis (la libération nationale du pays)

Années 62-65 :

. Monopole quasi-total du secteur de la Communication exercé par l’Etat  et le Parti Fln. Communication politique de propagande autour d’un individu (le leader de l’heure….Ben Bella)

Années 65-80 :

. Monopole total du secteur de la Communication exercé par l’Etat . Communication politique de propagande autour d’un programme (socialisme avec les 3 Révolutions : agraire, industrielle et culturelle)

Années 80-90 :

. Monopole total du secteur de la Communication exercé par l’Etat  et le Parti Fln Communication politique de propagande autour d’un système (présidentiel avec Chadli Bendjedid)

Années 90-2000 :

. Ouverture libérale et libérée (sauf pour le secteur audio-visuel : Radio et télévision) des médias et de l’expression

. Communication  politique plurielle et diversifiée, très visible même dans les médias audiovisuels au début des années 90

. Développement de la communication  institutionnelle menée par l’Etat et ses Appareils avec ses médias , ,à travers ses moyens et dans le cadre d’une stratégie gouvernementale

. Développement de la presse populaire (pages « radar » dans la plupart des titres de la presse écrite , presse périodique dite « jaune » ou de « caniveau », à sensation (dont l’action politique)

Années 2000-2014 :

. Coexistence d’une communication politique de propagande, ,mais plurielle,  autour d’un homme (le Président de la République, chef de l’Etat) et de son programme, à travers les médias publics et quelques organes de presse privés . Emergence du marketing politique et des conseillers en communication,  (campagnes électorales 2000-2008)…et prédominance de Tic (Internet, télévision satellitaire …) à partir de 2009 (4è mandat)

. Apparition de chaînes de télévision satellitaires privées « algériennes » (siège social à l’étranger) …..Concurrence effrénée avec « peopolisation », information sensationnelle…