Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Migrations en Méditerranée

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:30
Lu: 546 fois


(Rapport sur les migrations méditerranéennes financé par la Commission européenne.Octobre 2005. Extraits)
- La communauté algérienne établie en France est composée de trois catégories: la population immigrée étrangère, la population immigrée française par acquisition de la nationalité et la population française de parents immigrés algériens.
- En 1999, on avait recensé 576 000 algériens émigrés dont 477 000 étaient classés comme étrangers et 157 000 ayant acquis la nationalité française. On avait noté que la population émigrée algérienne a diminué et la population algérienne ayant acquis la nationalité a progressé. Ainsi, les enfants algériens vivant dans les familles émigrées sont au nombre de 551 540 dont 470 037 sont nés en France de parents étrangers et ne figurent pas dans les effectifs des migrants algériens.
- Les Algériens sont devenus, à partir de 1994, la population étrangère la plus nombreuse à avoir franchi les frontières françaises. L'évolution des flux d'Algériens vers les autres pays européens et de l'Amérique du Nord a également progressé, en particulier vers le Québec, les Etats-Unis, l'Espagne, le Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.
- Les femmes représentent, en France, plus de 42% des effectifs de la communauté algérienne. Elles apparaissent dans toutes les catégories de migrants et leur part dans les effectifs installés gagne en importance chaque année.
- Les profils prpfessionnels dominants dans la mobilité sont l'informatique, la médecine et la technologie. Le nombre des algériens ayant des compétences scientifiques hautement qualifiées à l'étranger dépasse les 5 000. En France, ce sont les médecins qui constituent le gros des effectifs. Sur les 10 000 médecins étrangers recensés dans ce pays, 7 000 sont algériens. Le nombre de chercheurs scientifiques algériens aux Usa est relativement important, sur un effectif de 18 000 ressortissants.La situation est identique au Québec et dans certains pays européens comme l'Allemagne (qui vient de recruter plus de 300 informaticiens algériens)
- La population d'origine algérienne est celle qui subit le plus de discrimination. Ainsi, 73% d'entre-eux débutent leur carrière par un emploi dans la catégorie des ouvriers et ceux qui ont pu suivre une formation professionnelle ne représentent que 17% des effectifs de migrants ayant bénéficié de cette formation. Et, les demandeurs d'emploi doivent attendre 420 jours en moyenne contre 300 jours pour les Français.
Note: - Toujours selon le rapport, les étrangers forment 0,26% de la population en Algérie soit 75 398 personnes ….selon le recensement de 1998