Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Le Communiqué de presse (Pr A-Djaballah Belkacem)

Date de création: 24-02-2021 18:48
Dernière mise à jour: 24-02-2021 18:48
Lu: 37 fois


COMMUNICATION- FORMATION CONTINUE- LE COMMUNIQUE DE PRESSE (Pr.A-Djaballah Belkacem)  

LE CONTENU

Le communiqué de presse peut porter différents noms  (communiqué, note d’information, fiche d’information…) mais l’objectif reste le même :

-Présenter une question, annoncer un événement, communiquer des données et/ou des chiffres

- Attirer l’attention des médias sur un certain nombre de faits relatifs à un programme ou une question

-Apporter impérativement une information

-S’il est rédigé en termes simples et clairs, le communiqué de presse contribue à la rigueur de l’information et il sera difficile d’en déformer le contenu

1/ Le communiqué de presse , comparable à un simple article de presse ,  est écrit dans la forme de la PYRAMIDE INVERSEE. En ce sens que le premier paragraphe , qui constitue « l’attaque » , doit présenter l’information principale

 

2/ Les paragraphes suivants développent cette information , apportant des détails complémentaires  par ORDRE DECROISSANT d’importance

 

3/ Le communiqué de presse doit répondre  -comme tout bon article de presse – aux questions classiques : Qui, quoi, quand, où, pourquoi et comment . Les réponses à ces questions doivent toutes apparaître dans le premier paragraphe

 

4/ Phrases et paragraphes courts, afin que la lecture par le journaliste ou le rédacteur en chef soit rapide

 

5/ Proscrire le jargon professionnel, les sigles et les abréviations  (sauf ceux connus et adoptés par le public) , les détails sans intérêt, les lieux communs….S’il y a des citations, seulement en deuxième ou troisième paragraphe et elles doivent TOUJOURS être attribuées

 

6/ Ecrire les communiqués comme de simples articles, en évitant toute emphase

 

7/ Donner au communique un titre ACCROCHEUR, en capitales, résumant le sujet de l’information

 

8/ Un communiqué ne doit pas être long : une demie-page à deux pages au grand maximum, afin d’augmenter les chances de reprise tel quel , et sans coupure, par la presse . S’il comporte plus d’une page, mentionner en bas de la première page « suite page suivante »

LE CONTENANT

1/ En double interligne , afin d’éviter toute confusion lors de la lecture

 

2/ Sur du papier uni, portant en en-tête le nom et l’adresse de l’organisme émetteur

 

3/Avec des marges suffisamment larges (à droite et à gauche)  pour permettre au journaliste ou au rédacteur en chef de porter des annotations…lisibles

 

4/ Impression sur le seul verso

Le communiqué doit porter en haut de page les informations suivantes :

 

5/ la date et le lieu d’émission de l’information

 

7/ La date et l’heure à partir desquelles le communiqué doit être publié. Les communiqués sont souvent envoyés à l’avance de façon à laisser le temps aux journalistes d’en prendre connaissance et de préparer leurs articles d’accompagnement (analyse, commentaire, éditorial..). Dans ce cas, mentionner « A NE PAS DIFFUSER AVANT… » ou « EMBARGO JUSQU’A… » avec la date et l’heure précises à partir desquelles l’information peut être rendue publique. Dans le cas contraire, on peut mentionner : «  DIFFUSION IMMEDIATE »

Le communiqué doit porter en bas de page  (du communiqué) l’ information suivante :

 

1/ la date et le lieu rédaction du document, accompagnés de la signature et du cachet de l’institution ou de l’organe émetteur

 

2/L’identité de la personne à contacter (nom, prénom, fonction, n° fax, tél fixe , e-mail, tél portable pour être joint en dehors des heurs de bureau )

DIVERS

1/ Avant l’envoi, bien relire le texte pour corriger les coquilles, les fautes d’orthographe ou de ponctuation, ou améliorer le style

 

2/ Le communiqué est à adresser au Rédacteur en chef , ou au Chef de rubrique concerné….ou au Directeur de publication lorsque c’est très important ….ou, exceptionnellement , au journaliste  (s’il y a accord préalable ou des habitudes de traiter de cette manière. Par la suite, après l’envoi du document , téléphoner au destinataire pour confirmer l’arrivée  et pour fournir, éventuellement , des informations complémentaires.

 

3/ Les documents (communiqués, notes d’informations…) doivent être rédigés AVANT et NON APRES toute manifestation destinée aux médias (exemple  d’une Conférence de presse). Ainsi, le communiqué du Conseil des ministres ou du Conseil du gouvernement est TOUJOURS préparé  avant la tenue des réunions….et ce, afin que le contenu soit transmis aux médias dès la fin des  conseils, ou, une heure au maximum après s’il ya des correctifs légers ou des rajouts dans les textes. Fournir en retard un communiqué , c’est courir le risque d’un traitement superficiel ou erroné, ou insuffisant …ou pas de traitement du tout par les médias, les journalistes étant pressés par le temps et bousculés par d’autres faits.

La note d’information

1/La note d’information sert à annoncer à la presse un événement pour lequel on souhaite obtenir une bonne couverture médiatique . Elle répond aux questions fondamentales (voir plus haut pour le communiqué de presse) mais elle est PLUS BREVE, son objectif étant d’inciter les journalistes à assister personnellement à l’événement

2/ La note est rédigées dans le même style que le communiqué de presse

La fiche d’information

La fiche d’information (ou fiche documentaire) apporte plus de détails que le simple communiqué de presse, qu’elle complète par des données concrètes et des chiffres, ainsi que des rappels  et des comparaisons, tout en s’abstenant de toute citation .

1/ La forme doit être aussi lisible que possible

2/ Mettre des sous-titres en caractères gras et ajouter des puces

3/ Fournir les mêmes indications et mentions (contact, diffusion…) que celles du communiqué et de la note

A noter que la fiche d’information est un document qui peut (et doit) être disponible juste avant la tenue de l’évènement  (ainsi d’ailleurs que d’autres documents de référence : prospectus, revue de l’Institution, rapports diuvers..)…..cela permettra aux journalistes qui doivent partir avant la fin de la manifestation  d’avoir un minimum de matériau leur permettant , en attendant le communiqué qui est distribué juste après la fin de la manifestation, de faire ou de préparer leur article et de ne pas se contenter de leurs seules notes , parfois incomplètes.