Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Structure familiale

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 12-06-2012 11:21
Lu: 556 fois


POPULATION - FAMILLE - STRUCTURE FALMILIALE

Selon une enquête du Ceneap présentée fin décembre 2003, on note la structure familiale suivante (Extraits):
L'année 1989 représente un pic dans la transition démographique algérienne avec 864 000 naissances contre 500 000 au lendemain de l'Indépendance et 631 000 en 2001.
Pas moins de 60% des Algériens sont pour le mariage tôt et 38% avancent la nécessité pour la fille de s'affirmer et d'accéder à un emploi.
On note une baisse de la fécondité, actuellement fixée à 2,4 enfants /femme.
Il y a 4,4 millions de ménages en Algérie dont 14% n'ont pas d'enfants.
63,2% des ménages sont localisés au nord, 29,5% au niveau des hauts plateaux et 7,2% au sud.
La famille algérienne se penche surtout ces dernières années sur la formule des ménages simples (couple avec enfants) avec 69,28% (contre 68 en 1999) au dépens des familles élargies (couple, enfants, parents et cousins). On estime à 23,4% les ménages qui refusent le regroupement familial.
27% des ménages algériens ne sont pas originaires de la région où ils résident et 34% manifestent un désir de déménagement.
80 études sur la femme et la famille ont été faites jusque-là, mais ne sont pas suffisamment exhaustives
Pas moins de 40% des demandes d'acquisition d'un logement en location-vente proviennent des femmes.
88% des familles algériennes possèdent un téléviseur.
22,9% des séparations conjugales sont dues à la belle-mère, le reste (69,8%) étant dû aux conflits entre les deux conjoints.
69,8% des personnes divorcées ont au moins un enfant à charge et 21,7% ont plus de deux enfants.
Depuis 1990 (à fin 2003), seuls 4 décrets ont été promulgués pour la promotion de la famille, 3 pour la femme et 2 l'enfant.
87% des enquêtés pensent que la fille doit suivre des études supérieures et seuls 13% pensent qu'elle ne doit pas dépasser le secondaire.
38% avancent la nécessité pour la fille de s'affirmer et d'accéder à un emploi.

Note : Selon un rapport de l'ONS (mai 2012) , la (nouvelle)  famille algérienne (2011) compte généralement 5 membres..et les nouveuax couples font moyennement 3 enfants.