Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Route transsaharienne (complément)

Date de création: 19-02-2021 18:22
Dernière mise à jour: 19-02-2021 18:22
Lu: 4 fois


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE- ROUTE- ROUTE TRANSSAHARIENNE (COMPLEMENT)

 

Le projet de la Route transsaharienne reliant 6 pays africains à savoir l’Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Nigeria sera achevé d’ici juin 2021.

C’est le tronçon principal reliant Alger à la ville de Lagos au Nigeria sur un linéaire de plus de 4000 kilomètres qui reste à achever, a indiqué, dimanche mi-février 2021, le ministre algérien des Travaux publics et ministre par intérim des Transports, Farouk Chiali

Le ministre algérien a encore fait savoir qu’une cérémonie sera organisée au Niger pour annoncer l’achèvement de ce projet africain qui relie Alger à Lagos, précisant que les derniers travaux sont en train d’être réalisés par une entreprise algérienne.

«Les derniers tronçons à finaliser se trouvent au Niger et seront achevés d’ici mai juin prochain», a-t-il encore mentionné.

Conçu au cours des années 1960 à l’initiative de l’Algérie et de la Commission des nations unies pour l’Afrique (CEA), le projet de la Route transsaharienne (RTS) est conduit par un Comité de coordination composé des représentants de six pays (l’Algérie, la Tunisie, le Niger, le Mali, le Tchad et le Nigeria), il est lancé sur le terrain au début des années 1970.

La Route transsaharienne relie Alger et Tunis à quatre capitales sub-sahariennes : Bamako, Niamey, N’Djamena et Lagos.

Ce projet a pour principaux objectifs le désenclavement de plus de 400 millions d’Africains, repartis sur plus de 6 millions de km2 constituées en grandes parties de vastes régions sahariennes du Maghreb et du Sahel, l’intégration économique des 6 pays traversés, et potentiellement des pays du Golfe de Guinée et l’ouverture d’un nouveau corridor vital pour tous les 16 pays ouest africains sur les ports de la Méditerranée via le réseau routier algérien.

RTS est un réseau de 9022 km, composé d’un axe principal Alger-Lagos et de trois branches de connexions en direction de Gabès, de Bamako et de N’Djamena.

L’axe principal traverse l’Algérie, le Niger et le Nigéria, et passe principalement par Ghardaïa et Tamanrasset, puis Agadez et Zinder, et ensuite Kano et Kaduna, sur une longueur totale de près de 4500 km.

La branche tunisienne, relie le port de Gabès en Tunisie à l’axe principal de la Route transsaharienne au niveau de Ghardaïa en passant par Gafsa et Tozeur, puis El Oued, Touggourt et Ouargla en Algérie.

D’une longueur totale de 866 km, la branche Tunisienne est entièrement revêtue.

La branche malienne, relie Bamako à Tamanrasset sur une longueur totale de 2461 km.

La branche tchadienne, relie N’Djamena à l’axe principal de la Route transsaharienne au niveau de Zinder au Niger, sur une longueur totale de 1197 km. Elle contourne le Lac Tchad par le nord et passe par Bol pour rejoindre une route revêtue au Niger à partir de N'guigmi.