Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Accidents de la route France 2019/2020

Date de création: 10-02-2021 18:28
Dernière mise à jour: 10-02-2021 18:28
Lu: 5 fois


TRANSPORTS- ETRANGER- ACCIDENTS DE L A ROUTE FRANCE 2019/2020

Le site français en ligne Les Furets a récemment révélé dans une étude que plus de 70% des mauvais conducteurs sont des hommes. “C’est ce que nous avons pu constater en analysant les profils et habitudes de conduite des Français pouvant être considérés comme de mauvais conducteurs.

Notre étude est basée sur plus de 5 millions de devis d’assurance auto réalisés entre janvier 2019 et novembre 2020 sur note site.” Au niveau des habitudes de conduite de ces mauvais élèves, Les Furets révèlent qu’ils roulent entre 9000 et 10 000 km par an et utilisent leur voiture pour les trajets domicile-travail. 

En outre, ils ont entre 3 et 5 ans de permis et ont obtenu leur permis sans avoir fait de conduite accompagnée. Concernant les véhicules incriminés, la liste des voitures les plus plébiscités par les mauvais conducteurs est composée des Peugeot 308, Peugeot 206 et Renault Clio IV. Ce site indique par ailleurs que, depuis 2019, 14% des Français venus pour comparer leur assurance auto sur le site Les Furets cochent au moins sur “déclaration d’au moins 1 sinistre semi-responsable”, “permis suspendu, annulé ou retiré au moins 1 fois”, “déclaration d’au moins 1 sinistre responsable ou partiellement responsable”, “résilié par un assureur auto au cours des 3 dernières années”, “contrat d’assurance actuel résilié ou suspendu”, “condamné pour délit de fuite et/ou refus d’obtempérer” et “contrôlé positif aux stupéfiants”.

Parallèlement, “on peut aussi noter que 58% des mauvais conducteurs ont déclaré au moins un sinistre responsable ou partiellement responsable au cours des 2 dernières années. Viennent ensuite la suspension de permis pour 26% d’entre eux, et la résiliation de contrat par un assureur au cours des 3 dernières années pour 24%”.

Du coup, conclut ce site, si les assureurs privilégient naturellement les bons conducteurs, il existe des compagnies d’assurance qui se sont spécialisées dans la prise en charge des conducteurs “malussés” afin qu’ils puissent bénéficier d’une couverture complète au même titre que n’importe quel autre assuré. Au plan des profils du mauvais conducteur en France, c’est un homme à 70%. Il est sans enfants (67%), célibataire (58%) et salarié (50%). “Si les hommes sont plus nombreux à déclarer un sinistre ou une infraction, c’est aussi parce qu’ils sont plus représentés dans notre étude.

En effet, 70% des devis d’assurance auto sont demandés par des hommes sur notre site”, ajoute l’étude. Mais, c’est avéré, les hommes conduisent plus mal que les femmes, de nombreuses études réalisées par la Sécurité routière le prouvent. Et si les mauvais conducteurs sont à 50% de salariés, c’est aussi parce que c’est la catégorie professionnelle la plus représentée sur ce site.

Du reste, on trouve 10% de cadres, 9% en recherche d’emploi, 7,5% de fonctionnaires, 6,5% d’étudiants et 4,5% de retraités. “Parmi les professions salariées, les plus représentées sont les vendeurs, les mécaniciens, les techniciens et les chauffeurs-livreurs. On note aussi que parmi les mauvais conducteurs fonctionnaires, les plus représentés sont les militaires”, ajoute le site Les Furets. Du reste, le site relève que les mauvais conducteurs sont principalement des jeunes. 

D’une manière générale, les 18-25 sont les plus représentés parmi les mauvais conducteurs (35%), suivis de près par les 26-35 ans (30%). L’étude indique par ailleurs que l’Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France sont les régions qui comptent le plus de mauvais conducteurs. “Nous avons aussi regardé dans quelles régions vivent les mauvais conducteurs. C’est l’Ile-de-France qui remporte la palme, la région Auvergne-Rhône-Alpes vient en 2e position, et les Hauts-de-France complète le podium.”

Au plan des villes où on constate de mauvais conducteurs, 4,2% des mauvais conducteurs sont domiciliés dans les Bouches-du-Rhône (13) et principalement à Marseille, seulement 1,1% sont à Paris (75). “Idem pour le célèbre derby Lyon/Saint-Étienne, on trouve 3,4% des mauvais conducteurs dans le département du Rhône (69) et principalement à Lyon, contre 1,3% dans le département de la Loire (42) et sa préfecture Saint-Étienne (…) Avec 4,4% des mauvais conducteurs, le Nord (59) et son chef-lieu Lille l’emportent sur tous les autres départements”, note l’étude, affirmant que pour le derby du Sud-Ouest, 3,1% des mauvais conducteurs vivent à Bordeaux et dans sa région (33) contre 2,5% à Toulouse et sa région (31).

Les départements qui comptent le plus de mauvais conducteurs sont le Nord (59), les Bouches-du-Rhône (13) et le Rhône (69). Mais quelles voitures conduisent les mauvais conducteurs ? Principalement, une Peugeot 308, une Peugeot 206 ou une Renault Clio IV. “Mais c’est aussi parce que ces voitures sont les plus représentées sur les routes de France, forcément !”, analyse le site.